15 mai 2012

pour cette session, encore un lapin posé par le greffier habituel remplacé à patte levée et avec brio par l'ami Daniel.
Une seule livraison cette fois-ci, avec le compte-rendu électronique du Maître, celui, plus textuel, de Daniel et les corrections magistrales.

Rendez-vous, si le RER C existe encore, le 5 juin pour la grande fêtre féerique.
Bonne lecture à tous.

 Amicalement vôtre

Le greffier virtuel 

Le compte-rendu de Daniel

 

Chers amis,
ma participation. Arrivera-t-elle à temps pour que Alain la corrige avant même sa diffusion par Rémi ?
 
 
Une fois encore, nous avons frolé le cours particulier (et même peut être atteint car au-dessous de combien de participants un cours devient-il particulier ?)
 
En l'occurrence, la question ne se pose pas vraiment, les cours du Maître étant toujours particuliers.
 
Les auditeurs habituels étant absents, je me serais retrouvé seul (au moins pendant la phase introductive consacrée aux études), sans la présence aussi précieuse qu'inattendue de Antoni.
Après un début de cours retardé de 40 minutes par les difficultés rencontrées en quantitée égales par les auditeurs et par l'intervenant, la circulation des trains et du RER C étant décidément en vrac sur toute la région, nous pûmes commencer les festivités par une composition née de la rencontre improbable (pour ne pas dire contre-nature) de Akobia et de Didukh, le premier faisant redouter une étude du futur quasiment incompréhensible et le second assurant du contraire.
Comme vous pourrez en juger, le résultat est à la hauteur des promesses et la solution est parfaitement compréhensible tout en étant à mon avis introuvable !
 
Cours2012051501
R7/5T2/5T2/P4p2/8/8/1p3t2/r7 w  Gain B.
 
Pour le lecteur qui veut chercher, une aide peut se révéler utile, voici donc les questions qu'il faut résoudre dans l'ordre :
1) On voit assez vite qu'il faut arrêter le Pb2 avec une T puis pousser le pion "a", ce à quoi les N répondront en poussant leur pion "f". Mais quelle T mettre sur la colonne "b" ? (c'est toute la question de l'étude, mais ce point sera en fait résolu plus tard)
2) Ensuite, au 5eme coup, que jouer avec les B ? On voit assez vite que sur Tb échec, les N répondent Tb2, coup qu'ils jouent aussi sur Rb7 ou Rb8. Mais alors, que jouer ? .
3) Admettons que le trait soit aux N, que peuvent-ils jouer ? On voit rapidement qu'ils ne disposent que d'un seul coup. Quel est-il ?
4) Ce coup N présente en fait un inconvénient et permet une suite blanche qui n'était pas possible quand le R était en b1. Quelle est cette suite ?
5) Dans la finale qui advient, les N vont défendre leur P en mettant la T sur la colonne "f". Ils vont perdre cette T, mais en contrepartie, les N vont essayer de rentrer dans une finale nulle.
La réussite ou non de ce plan de défense dépend du coup de T joué au 1er coup, et l'étude devient très claire.
 
Vint ensuite une étude (à nouveau composée en duo) de Kopilov et Pervakov.
Cours2012051502
7r/ppp4t/1P3P1f/1T6/3FP2R/5p1p/8/4t3 w  Gain B.
 
Pour ceux qui veulent chercher (il y a au moins Jeau-Marie !) quelques indications permettant de gagner du temps en économisant leurs bras d'Hercules :
1) Sur un premier coup B insuffisant, les N jouent Fe3+ suivi de Tg1+, Fxd4 et Tg1-g8 sur une éventuelle promotion.
2) Au 2eme coup, le RB doit aller sur case N, et l'une des cases gênerait le F deux coups plus tard.
3) Pour empêcher f8=D, le sacrifice de la Th7 pour jouer Rh7 est insuffisant. Il faut donc soit dévier le Fd4, soit le supprimer, soit les deux.
4) Après cette manoeuvre de 4 coups constituant l'introduction, l'étude proprement dite peut vraiment commencer.
Quel pion prenez-vous ? Vous ne le saurez qu'à la fin, lorsque vous aurez trouvé le 8eme coup B.
Bonne recherche.
 
Enfin, un rappel d'une étude de Kubbel (1938 !) qui prouve s'il en était besoin qu'on peut faire simple et beau à la fois. Du grand art, que tout le monde peut trouver et apprécier.
Cours2012051503
3r4/1p1Cp1t1/6p1/8/8/8/6R1/3T4 w  Gain B.
 
Ne pas oublier de variante, ce serait dommage.
 
Et maintenant la partie du jour entre Tatai et Karpov.
Je connais certains mauvais esprits qui résumeraient cette partie en disant "les B vont chercher ce qui ne leur appartient pas puis s'en prennent plein le c.., c'est pour ça que ça s'appelle une Anglaise" mais c'est tout à fait politiquement incorrect et je me garderai bien de relayer de tels propos.
 
1:Cf3 c5 2:c4 Cf6 3:Cc3 d5 4:cd Cd5 5:g3 g6 6:Fg2 Fg7 7:Da4+
Cours20120515041
Une suite aiguë déjà connue à l'époque (1977) où les B gagnent un P.
7:..Cc6 Meilleur que 7:..Fd7 ?! 8:Dc4 Cb4 9:o-o
8:Cg5!
Cours20120515042
meilleur que 8:Dc4 Cbd4 9:0-0 Da5! 10:Ce4 Da6!
8:.. e6 9:Cge4 Cb6! meilleur que 9:..De7 10:Cxd5 ed 11:Cc3.
10:Db5 c4 11:Ca4 0-0 12:Cb6 ab 13:Dxc4
Cours20120515043
Il faut bien avouer que cette variante nécessite un jeu N très précis pour conserver un contre jeu suffisant pour le P et qu'il fallait être très fort pour trouver cette suite dans laquelle on se fait en plus détruire la structure de P à l'aile D pour augmenter l'activité.
Ici, la salle, grandement renforcée par l'arrivée de l'ami Pierre, a envisagé 13:..b5 14:Db5 Cd4 15:Dd3 Fd7 16:e3? Fb5 17:Db1 Cf3! 18:Ff3 Fd3! mais les B améliorent par 16:Cc3! et il n'est pas certain que le jeu N soit suffisant. Ces réflexions nous ont néanmoins permis de beaucoup mieux comprendre le commentaire de Karpov qui dit avoir longuement réfléchi au coup 13:.. Fd7 (en effet, ce coup reprend les idées précédentes en mieux, mais n'est pas champion du monde qui veut) sur quoi les B ont un coup unique 14:Cc3 (luttant contre le Fd7).
13:..e5 14:Dc2 Cd4 15:Db1 f5 16:Cc3 e4 (Bien que non considéré par Karpov, f4 était un coup intéressant)
17:d3 b5 (ici, la salle a trouvé que la suggestion de Larsen 18:dxe b4 19:Cd5 puis 19:..fxe suggéré par Pierre était très intéressant, mais je n'ai pas réussi à noter et à participer aux analyses en même temps)
18:Fe3 b4 19:Cd1 Tc8 20:de fe 21:Fd4 Dd4 (pour comprendre a3, notons la suite 22:Dc2 Fe6! 23:Dxe4 Fc4!) 22:a3 Fg4 (empêchant 23:axb4 à cause de Dxb4+ 24:Rf1 Dd2) 23:Dc2
Et là, le Maître a regretté je cite "l'absence de Rémi pour trouver le coup qui suit". Je n'ai donc rien calculé du tout et annoncé a tempo 23:..Dd3,
Cours20120515044
certain de la réponse !
24:ed ed 25:Rd2 Tc2 26:Rd3 Td8 27:Rc4 Tc2+ (Notons la variante de Antoni qui montre que les choses ne tiennent encore qu'à un fil : 27:Fd5!? Td5 28:Rc4 Tc2 29:Rd5 Ff3 !)  28:Rb4 Tcd2! menaçant de gagner le C 29:f3 Ff8+ 30:Ra5 Fd7
Cours20120515045
menaçant Fc5 suivi du mat. Abandon.

Première fois en 37 ans de cours de Saint-Lazare : votre "maître-bidon" est arrivé avec 40 minutes de retard. Il réalisa un double exploit : 
-- s'entendre dire sur le premier tronçon que la circulation (comme ils ne parlent pas français, ils disent "trafic") était paralysée parce que "des gens" (?) étaient descendus sur la voie. Sans aucune précision sur le délai d'attente. Il réagit en faisant le trajet à pied. 
-- lire sur le second tronçon que la circulation (même remarque) était paralysée au-delà de la station X en raison d'importants travaux à la station X + 1. Il attendit puis, après 25 minutes d'annonces successives d'un train-fantôme, comprit qu'elle était aussi paralysée en-deçà.  Il réagit en cherchant un taxi, lequel se fraya un chemin dans des rues surchargées en raison de la chienlit politicarde. 
Vive la RATP, vive la France. 
  
Bouchées doubles pour Daniel, comme il sied à un compétiteur portant notre drapeau sur des terres lointaines. Il paraît que la 3e solution du 2e aidé 3# est difficile, mais certainement pas pour de vieux renards. Un tout petit 3# enfantin de Loyd pour reprendre son souffle, puis quelques auteurs également prestigieux. Le 5# peut prendre du temps ou pas, question d'humeur. Nous terminons par un génial inverse, expliqué en détail. 
  
Le problème de la bonne Tour est aussi vieux que les Echecs eux-mêmes. Ici, il s'agit de préparer un curieux ZZ avec T+P / T+P. Un peu de technique pour savoir jouer D / T+P (ici un PNf2) est nécessaire, mais si peu. Il en fallait encore moins (PNh3) pour l'homonyme d'un très fort grand-maître, également nul en finale, pour la gagner au dernier championnat d'Europe, ce qui bien sûr ne fut pas le cas. A propos d'une discussion avec Antoni, je précise que la position Re3, Df1 / Rh2, Ta2, Pf2 est bien nulle, ainsi d'ailleurs (illusion d'optique) que Rf3, Df1 / Rh2, Td2, Pf2 (1...Td3+!!).  En revanche, l'étude est correcte !   
                  
Placer une pièce plusieurs fois en double prise, c'est une provocation qui fait l'objet d'une étude primée l'été dernier en Italie, pendant la canicule du congrès des problémistes.  La variante 3...f2, tant dans l'essai que dans la solution, est réfutée simplement par 4 Fxf2 h2 5 bxc7. 
  
Il y a toutes sortes d'écho dans les Echecs artistiques. L'une est de faire à un bout de l'échiquier ce qu'on fait à l'autre. Havel et Kubbel s'y emploient. 
  
Notre joueur de l'année, qui sera peut-être encore celui de l'année prochaine, la termine par un feu d'artifice, une miniature avec sacrifice de Dame. 
  
Rendez-vous, si Dieu le veult, dans trois semaines, le 5 juin, pour le dernier cours de la saison, le cours féerique. 
  
Bonne régalade. 
AV 


le mot du Maître

Bonjour Daniel, 
Je ne m'attendais certes pas à un message de 3h37 ! 
  
Dans le texte introductif, j'aurais écrit "frôlé" et "quantité égale". 
Rien à dire sur le "hint" (ou "clue" ?). Je ne crois pourtant pas que quiconque cherchera, sauf peut-être JM Dubois. A propos, tu as écrit "Jeau". Et je n'aurais pas mis un "s" à Hercule, même s'ils sont en nombre. 
Le commentaire sur l'Anglaise est on ne peut plus adéquat. 
Variante 8 Dc4 : il s'agit de Cdb4. 
Le 19e coup est Te8, ce qui va de soi. 
Au 23e, j'aurais placé "je cite" entre virgules. 
Au 24e, il me paraît utile de préciser que Dxd3 et surtout Dd2 résistent un peu plus. 
Doit-on écrire "de Antoni" ou d'Antoni" ? 
Enfin, écho de l'erreur du 19e, le 25e coup est ...Te2+. Et la variante antonienne est citée un coup trop tard, puisqu'elle concerne le 27e coup. 
  
Par ailleurs, je n'ai pas réussi à retrouver comment nous sommes parvenus avec Antoni à cette position avec Df1 contre Pf2 et T sur la 2e rangée (si tu ne le retrouves pas, ne te casse pas la tête). Position dans laquelle je me suis surpassé : tomber dans un piège dont figurent 4 ou 5 variétés dans mon livre !! 
A+ 

Ajouter un commentaire