4 janvier 2011

le coup de patte du greffier


 

Pour cette première session de l'année, je me joins au Maître pour vous en souhaiter une bonne et heureuse. 

Assistance clairsemée pour ce début d'année, mais néanmoins active.
On peut noter l'absence de quelques compositeurs de grand renom sans doute occupés à préparer l'ISC 2011 en Isardam.
Pour avoir eu un aperçu en avant-première,  il est clair que ça va chauffer !


En guise de hors d'oeuvre, une petite amusette qui ne devrait pas vous prendre plus de 5 mn tellement la position est légère et  les idées claires :

1 - les blancs jouent et font nulle
Cours2011010401

5F2/8/5t2/8/5f2/1r3R2/8/5F2
Blancs : Rf3 Ff8f1
Noirs : Rb3 Tf6 Ff4
= (3+3)

Très simple, tout s'enchaîne à merveille.

Du même auteur, voici, maintenant que vous êtes chauds, un chef d'oeuvre grandiose.
Celle-là devrait vous prendre plus de 5 minutes !

2 - les blancs jouent et font nulle

Cours2011010402
 c7/8/6F1/3p1R2/1f6/8/7r/8
Blancs : Rf5 Fg6
Noirs : Rh2 Fb4 Ca8 Pd5
= (2+4)

Une merveille

 On poursuit avec une étude de finale de pion par le spécialiste actuel remplaçant de Grigoriev.

3 - les blancs jouent et gagnent

Cours2011010403
2r5/1p2p3/1P2p1p1/1P2PpP1/5P1P/1p5p/pP5P/R7
Blancs : Ra1 Pb6b5é5g5f4h4b2h2
Noirs : Rç8 Pb7é7é6g6f5b3h3a2
+ (9+9)

Bien entendu, le premier coup blanc est clair, (par la force des choses !) mais comme le signale le Maître, on y trouve les 3 promotions en pièce mineure, ça vaut donc la peine de chercher cette étude.

Et pour clore la série des études, une dernière amusette.

4 - les blancs jouent et gagnent  

Cours2011010404
5T1f/2c5/8/3P4/8/3r4/6R1/8
Blancs : Rg2 Tf8 Pd5
Noirs : Rd3 Fh8 Cç7
+ (3+3)
 Je crois qu'il manque un pion noir en g4 (allô Maître ?) que je n'ai pas noté

La partie du jour se déroule en deux phases :
une première est un combat théorique avec une valse de préparations
La seconde est un gain en finale presque aérien de maîtrise de l'échiquier

5 - la partie du jour
1.é4 ç5 2.Cf3 d6 3.d4 ç×d4 4.C×d4 Cf6 5.Cç3 a6 6.Fg5 é6 7.f4 b5
7.. Db6 ou 7. .. h6 suivi de Db6 sont un autre choix
 8.é5 d×é5 9.f×é5 Dç7 10.é×f6 Dé5+ 11.Fé2 D×g5 12.0-0
12. Dd3 Dxf6 13. Tf1 De5 14 Td1 Ta7 15 Cf3 Dc7 16 Cg5 f5 17 Dd4 h5! (empêche Fh5+) 18 Txf5 ef 19 Cd5 Dd720 Dh4 Fe7 21 Rf1  Fxg5 22 Fxh5+ Rf8 23 Dxg5 Txh5 24 Dxh5 et le plus dur est passé pour les noirs (Tal Polu 1980)
12 ... Dé5 13.Cf3 Fç5+ 14.Rh1 D×f6 15.Cé4 Dé7 16.Cfg5
16 Ce5 f5 17 Fh5+ g6 18 Cxg6 hg 19 Fxg6+ Rf8 20 Cxc5 Th6 21 Dg4! avec l'idée Dg5
16.... 0-0
16 ... f5 17 Fh5 g6 18 Cxh7 Rf7 19 Cg5+ Rg7 20 Cxc5 Dxc5 21. Ff3 Ta7 avec un léger avantage blanc
17.C×f7! T×f7 18.T×f7 R×f7 19.Fh5+ Rg8 20.C×ç5 Cd7?
20 ... Ta7 ! est le bon coup. Sur 20.... Dxc5?? 21 Dd8+ Df8 22 Ff7 + gagne la Dame
 21.C×é6!  Fb7
22 ... Dxe6 23 Ff3 et Fd5
 22.Ff3 F×f3 23.D×f3
 
Nous nous retrouvons après le 62ème coup blanc
 :
B.: Rd4, Dc7; Cd5, pa2
N.: Rg3, Dh1, Ca4, pa6 et g7
62....Rh4 ?
62 ... Rf2! est le bon coup,  évitant un échec compromettant de Cavalier et de Dame (Dc2+ ne mène pas à grand chose)
63 Dd8+ Rg3 64 Dg5+ Rh2 65 Dh5+ Rg1 66 Dd1+ Rh2  67 D×a4 Da1+ 68 Rç5 Dç1+ 69 Dç4 Da3+ 70 Rd4 Db2+ 70 Ré4 g5 71 Rf5 Dd2 72 a4 a5 73 Dé4 Rg3 74 Dé3+ D×é3 75 C×é3 Rf3 76 Cg4 Ré2 77 Ré4


Pour commencer la partie restauration, un petit mat en 1 coup ! (si ! si ! vous avez bien lu)

6 - Les blancs jouent et font mat en 1 coup Anti-Circé Equipollent

Cours2011010406
8/8/8/8/8/3C2D1/5r2/4R2T
Blancs : Ré1 Dg3 Th1 Cd3
Noirs : Rf2
‡1 (4+1)
Anticircé équipollent : la pièce prenante renaît sur la case équipollente à la case de prise et dans le cas où ce n'est pas possible, la prise est illégale.
Donc, ici, le Roi noir n'est pas en échec, il est même pat.
Il faut donc trouver l'unique coup qui va bien

Un problème de Michel suit.

7 - mat en 2 coups échecs patrouille
  Cours2011010407

T3F3/1p1C4/rp5p/7T/2C5/8/p7/R7
Blancs : Ra1 Ta8h5 Fé8 Cd7ç4
Noirs : Ra6 Pb7b6h6a2
‡2 (6+5)
Patrouille : une pièce ne peut prendre que si elle est sous le contrôle d'une autre pièce de son camp
Pour vous aider un peu, il y a un jeu apparent, et les variantes sont bien sûr inversées dans le jeu réel

Pour finir une autre très belle composition de michel

8 - inverse de série 13 coups hypervolage
Cours2011010408

5f2/P1P2P1P/8/5t2/R5f1/1D6/3pppp1/5r2
Blancs : Ra4 Db3 Pa7ç7f7h7
Noirs : Rf1 Tf5 Ff8g4 Pd2é2f2g2
ss‡13 (6+8)
inverse de série : les blancs jouent n coups suite et le seul coup légal des noirs est de mater les blancs en 1 coup.
Hypervolage : après un déplacement de pièce, si la case d'arrivée n'est pas de la même couleur que la case de départ, la pièce change de couleur.

 Cette position magnifique n'a obtenu qu'un second prix.
Le premier prix n'étant pas à la hauteur, le greffier choisit volontairement de l'omettre du compte-rendu pour ne pas perturber l'aspect digestif de la composition de Michel.

En espérant que les bulles du champagne de cette période post-festive ne perturberont pas trop la réception du compte-rendu, il me reste à vous en souhaiter une bonne lecture et à vous donner rendez-vous le 11 janvier pour la séance suivante.

Amicalement vôtre.
Le greffier

Le mot du Maître


 

Saurez-vous en 2011 vous garder de tous les abrutis qui rôdent autour de vous ? C'est ce que je vous souhaite sincèrement, avec bien sûr une excellente santé.

Deux aidés pour partir d'un bon pied : l'un du champion du monde des aidés 3#, l'autre de notre Guy, en passe de devenir le champion du monde des aidés... multicoups. Que nous complétons avec trois directs et un inverse, de styles assez variés. Ne commençons pas trop durement : respectons les lentes digestions des orgies de fin d'année.

Une étude facile et mignonne de Fritz. Il s'agit du Fritz humain, bien sûr (Jindřich Fritz, 1912-1984), la machine n'engendrant de beauté que par inadvertance. Nous prolongeons l'hommage avec un chef-d'oeuvre du même. Trois coups extrêmement profonds, exploitant parfaitement les dimensions de l'échiquier. Oeuvre de maturité, publiée 50 ans après les premiers chefs-d'oeuvre du grand compositeur tchèque. Et dont la correction est confirmée, encore 30 ans plus tard, par son homonyme de silicium et quelques autres oracles.

Puis, pour nous reposer, une sobre et récente présentation de trois promotions mineures. Savez-vous enfin gagner avec la Dame contre Fou et Cavalier, sans pions ? Rassurez-vous, on ne vous en demandera pas la preuve. Appréciez tout de même cette élégante acrobatie d'Avni.

La partie du jour comporte deux phases distinctes, pour ne pas dire disjointes. Un combat sauvage d'intérêt théorique mettant aux prises le meilleur connaisseur de ce début et... un tueur aux dents longues, menant à une finale parfaitement tenable, dans laquelle surgira pourtant un motif d'étude artistique. Notez que le brillant double sacrifice de Rémy 17 Cf6+?! n'est réfuté que de justesse.

Rendez-vous si Dieu le veult dans une semaine, le 11 janvier. Nous ne sommes pas là pour rigoler, comme traditionnellement le premier mois de l'année !
Bonne régalade.

AV

 



 

Les rectifications du Maître

Oui, il y a bien un pion noir g4 dans la 4e étude.

Partie du jour, commentaire 16 Ce5 : je dirai plutôt "avec l'idée 21...Dxc5 22 Dg5".

Sur 16...f5 je préfère 17 Cxc5 Dxc5 18 a4.

Finale : 62...Rh4 mérite seulement "?!", 63...Rg3 mérite "!!" et 64...Rh2 est le seul à mériter "?".

J'ai oublié de préciser une chose : je ne pensais pas que mes analyses de Dame + Cavalier / Dame (Beliavsky-Polou) soient spécialement originales. Il semblerait qu'elles le soient davantage que nous le pensions : dans un livre de 1994 au titre faux et prétentieux ("secrets of pawnless endings") qui consacre 53 pages à D+C/D, il ne figure qu'un seul exemple, sans grand intérêt, avec la Dame noire en position angulaire, à proximité de son Roi (Reichhelm 1904).

Anticircé équipollent : je préfère dire que "la pièce prenante effectue après la prise un mouvement équipollent". Et en effet, dans le cas où ce n'est pas possible, la prise est illégale.

Bonne lecture.

AV

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×