15 février 2011

 quelques absents, partis sur les pistes tâter de la poudreuse et sans doute de la Mondeuse également, n'ont pas empêcher le noyau dur de s'en donner à coeur joie pour cette seconde et dernière session de février. 

La prochaine se tiendra dans 4 semaines, c'est à dire le 15 mars
 
Pour la mise en bouche (après tout, nous étions sous la protection de Saint-Claude), une superbe composition d’un très grand
 
1 – les blancs jouent et gagnent
Cours2011021501
5r2/8/8/6T1/8/T3pp2/3p4/R7
Blancs : Ra1 Tg5a3
Noirs : Rf8 Pé3f3d2
+                              (3+4)
 
Il ne faut pas avoir peur de jouer des coups défensifs sans se laisser abuser par les illusions d’optique
 
 

Un habitué du cours décroche un premier prix dans une revue anglaise. Comment est-ce possible chez l'ennemi héréditaire ? Mais parce que le juge était russe, il n'a que faire de la guerre de cent ans, ni même de Jeanne d'Arc. Et ce n'est pas n'importe qui : J. Vladimirov est lui-même un des plus grands compositeurs de multicoups de l'histoire (les plus anciens se reporteront à la "Revue des Echecs" n° 3). Il vient d'honorer notre ami Abdel pour un très beau problème-étude en 9# : les détracteurs du problème (il y en a) n'ont aucune excuse, car le mat en 9 est aussi le seul moyen de gagner.

Un aidé long, ce qui ne veut pas dire ennuyeux. La bonne idée peut même vous échapper un certain temps. Et un aidé 5# montrant de la stratégie... en 5 pièces ! Deux autres multicoups amusants, le premier assez facile. Enfin un inverse 4-coups, un 2e prix qui me paraît meilleur que le premier prix.

Un feu d'artifice du grand Gurgenidzé. Un étonnant circuit complet de Fou, provenant d'un autre grand compositeur, mais plus jeune.

Dans une situation désespérée, pensez au pat. Comment cela, au pat ? Avec quatre figures blanches et deux pions libres ? Cette étude polonaise toute récente fait un peu penser à celle de Kazantsev, démolie et jamais réparée en 50 ans... jusqu'à ce que Pervakov s'occupe de l'affaire en 2003. Il y a aussi une pièce clouée et deux pièces immobilisées.

La partie du jour montre les faiblesses d'un grand joueur, que les initiés avaient découvertes plus de 15 ans avant qu'elles apparaissent au grand public, lors d'un célèbre match.

C'est le moment d'une pause bien méritée (surtout par mes auditeurs...) : le prochain rendez-vous, toujours si Dieu le veult, est prévu dans un mois, le 15 mars.
Bonne régalade.

AV

 


La seconde présente un très beau circuit
 
Les blancs jouent et gagnent
Cours2011021502
8/p7/t1p1R2P/7P/p1Pf1F1r/8/F1P3P1/8
Blancs : Ré6 Ff4a2 Ph6h5ç4ç2g2
Noirs : Rh4 Ta6 Fd4 Pa7ç6a4
+                              (8+6)
 
La menace des Noirs de jouer c5 pousse les Blancs à jouer le bon coup

La troisième est polonaise avec une position qui semble désespérée pour les Blancs.

3 – les blancs jouent et font nulle
Cours2011021503
2F5/2fP2P1/3r4/1t4pt/5c2/p4TR1/P2pC1PC/3c4
Blancs : Rg3 Tf3 Fç8 Cé2h2 Pd7g7a2g2
Noirs : Rd6 Tb5h5 Fç7 Cf4d1 Pg5a3d2
=                              (9+9)

Une tour de moins mais quelques pions dangereux.
La menace est claire : Cxe2+ suivi de Th4#
 
 
Le Maître nous gratifie encore d’un beau combat pour la partie du jour
 
4 - La partie du jour
1 d4 Cf6 2 c4 e6 3 Cc3 Fb4 4 e3 0-0 5 Fd3 c5 6 Cf3 d5 7 0-0 dc
7 … Cc6
8 Fxc4 cd
8 … Cbd7 9 De2 b6 10 d5 Fxc3 11 de Ce5 12 ef+ Rh8 13 bc Fg4 est une variante assez dynamique
9 cd b6 10 De2 Fb7 11 Td1 Fxc3
Un truc de sauvages : 11 … Cbd7 12 d5 Fxc3 13 de Fxf3 14 Dxf3 Ce5 15 ef+ Rh8 16 Txd8 Cxf3+ 17 gf Taxd8 18 bc Td1+ 19 Rg2 Cd7 20 Fb3 Te1 21 Fb2 Txa1 22 Fxa1 Cc5 23 Fc4 (23 Fd5 Cd3) b5 24 Fd5 Cd3 25 Rg3 Ce5 26 c4 Cxf7 27 cb avec l’idée a4 a5 b6 a7xb6 a6
12 bc Dc7 13 Fd3 Dxc3
13 … Cd5 14 c4 Cc3 15 Fxh7+ Rh8 (15 … Rxh7 16 Dd3+ Ce4 17 Cg5+) 16 Dd3 Cxe1 17 Ce5 Cd7 18 Cxd7 Cxf2 19 Rxf2 Dxh2 20 Fe4 et la nulle est en vue
14 Fb2 Dc7
14 … Db4 15 d5 Fxd5 16 Fxf6 gf 17 Cd4 (et ça sent le Fxh7+) f5 18 De3 Cc6 19 Fxf5
15 d5 !
Cours20110215041
15 … Fxd5
15 … Cxd5 16 Cg5 Cf4 (16 … g6 17 Cxh7 ou 16 … h6 17 Dh5 menace Dxh6) 17 Fxh7+ Rh8 18 Dg4 f6 19 Cxe6 Cxe6 20 Fg6 Cg5 21 Dh5+ Rg8 22 Tac1 De7 23 Tc4 avec gain et pas 23 Td4 De5 24 Th4 Ch3+ !
16 Fxf6 gf 17 De3 ! Rg7 18 Tac1 Cc6 ?!
18 … Dd6 !
19 Fe4 ?
19 Cd4 Tfd8 20 Fb5
19 … Dd6 ! 20 Fxd5 ed 21 Tc4 Dd7 ?
21 … Ce7
22 Th4 Df5 23 Txd5 Ce5 24 h3 (un peu d’air, on ne sait jamais) Tfe8 25 Cd4 Dg6 26 Df4 Tad8 27 cf5+ Rh8 28 TxT TxT 29 De4 Tc8 ? 30 Rh2 Tc4 31 Da8+ Dg8 32 Dxa7 TxT 33 CxT Dg5 34 Da8+ Rg7 35 De4 h5 36 Cf5+ Rg6 37 Ce7+ Rh6 38 f4 abandon  
  Cours20110215042

Une belle joute entre deux grands bretteurs
 
La partie restauration commence très fort avec un Isardam Super Andernach
5 – aidé 4 coups isardam Super Andernach 2 solutions
 
 
 5 - aidé 4 coups Isardam Super Andernach 2 solutions
Cours2011021505
8/2t3r1/8/8/8/2t5/1R6/8
Blancs : Rb2
Noirs : Rg7 Tç7ç3
h‡4                           (1+3)
Isardam ; des pièces adverses de même nature ne peuvent s’observer
SuperAndernach : a chaque coup une pièce change de couleur (cela ne concerne pas les Rois)
2.1.1.1.1.1.1.1
 
Pas évident à résoudre
 
Pour se reposer un peu, une position très élégante
 
6 – aidé 4 coups Circé parrain 2 solutions
Cours2011021506
8/5C2/4rf2/8/3c4/3P4/3R4/8
Blancs : Rd2 Cf7 Pd3
Noirs : Ré6 Ff6 Cd4
h‡4                           (3+3)
Circé parrain : un pièce prise renaît en faisant un coup équipollent dans le demi-coup qui suit depuis sa case de prise
2.1.1.1.1.1.1.1
 
On trouve un écho caméléon dans ce problème, c’est assez esthétique.
On côtoie quelques Locustes dans le suivant
 
7 – inverse aidé 3 coup
Cours2011021507
1t6/7F/1pRp3d/1P1Tf3/4zp2/p4z1T/1D4f1/8
Blancs : Rç6 Db2 Td5h3 Fh7 Pb5
Noirs : Dh6 Tb8 Fé5g2 Pb6d6f4a3 Loé4f3
hs‡3                        (6+10)
Lo=Locuste : sauterelle qui avale le sautoir qui est donc forcément une pièce adverse
hs inverse aidé : les blancs jouent en premier et les noirs les aident à leur présenter sur un plateau un inverse 1 coup
2.1.1.1.1.1
 
Un super économique pour la suite
 
8 – pat aidé de série 24 coups Circé échange avec pion Bérolina
Cours2011021508
r7/2R5/8/8/8/8/8/5V2
Blancs : Rç7 PBf1
Noirs : Ra8
sh=24                        (2+1)
Circé échange : après la prise, la pièce prise renaît sur la case de départ du coup de la pièce prenante
Pat aidé de série : les noirs jouent n coups de suite pour aider les blancs à leur présenter un pat en 1 coup
[=Pion Bérolina : pion qui avance en diagonale et prend en avançant sur la colonne
 
9 – aidé 3 coup anti Andernach Caméléon avec jumeau
Cours2011021509
7r/3P4/8/8/8/8/4p3/8
Blancs : Pd7
Noirs : Rh8 Pe2
h‡3                           (1+2)
b)pd7-->f7
Anti-Andernach : un mouvement de pièce sans prise la fait changer de couleur
Caméléon : cycle de transformation D – C – F – T – D
 
Avec le jumeau, on a un AUW
 
Et le petit dernier en Circé miroir
 
10 – pat aidé 3 coups Circé miroir
Cours2011021510
2c5/1P4P1/3rF3/8/6R1/1p6/pF2p3/8
Blancs : Rg4 Fé6b2 Pb7g7
Noirs : Rd6 Cç8 Pb3a2é2
h=3                           (5+5)
Circé miroir : une pièce prise renaît chez l’adversaire selon les même modalités que le Circé « normal »
 
 Ce compte-rendu se termine, il me reste donc à vous en souhaiter bonne lecture.
La version électronique du Mestre figure ci-dessous.
 
 Amicalement vôtre

Le greffier 

Les rectifications du Mestre

Le 9e coup blanc est 9 exd4, soit en abrégé 9 ed. Mais on rectifie de soi-même.

Dans 13...Cd5, il s'agit de 16...Cxd1. Même remarque.

Le maître-tabellion a omis la bonne défense 30...Te8! (pour suivre par ...Te6!) qui rend plus compréhensible ma remarque sur les "faiblesses d'un grand joueur".

Régalez-vous bien pendant un mois.

AV

Ajouter un commentaire