12 janvier 2010

quelues pélerins avaient bravé la température pour ce moment de recueillement q'est le cours du Maître.
On y a noté le retour de l'ami Guy, la constance de Daniel et d'Eric et le grand retour de Pierre.
guy éait en pleine possession de ses moyens, son nouvel emploi de juge donne sans doute des ailes à ses neurones aiguïsés.

Pour entâmer cette 2ème session de l'année, un Pervakov minimal, mais digne de la plus haute considération, Pervakov oblige.

1 - les blancs jouent et gagnent
Cours2010011201
2r2d2/8/2R5/3C4/8/8/8/2D5
Blancs : Rç6 Dç1 Cd5
Noirs : Rç8 Df8
+ (3+2)
 
De l'espace, de l'économie, c'est du bonheur.

Pour la suite, on change de style et donc de matériel, c'est du Ryabinin.
Accrochez-vous !

 

 

Seulement deux aidés pour Daniel, dont un difficile. Après un petit deux-coups d'échauffement, concentrons-nous sur les directs stratégiques, en vue du tournoi du 24. Le plus facile (mais exemplaire du "thème romain") est sans doute le 6#. Suivi de peu par le 5#. Terminons par un 3# d'un tout autre genre du "révérend 4...Fc5".

Le pendant du Vandiest de la semaine dernière : on peut encore de nos jours recevoir une mention d'honneur pour un D+C/D. Nous sommes à l'aube des Echecs !

Un chef-d'oeuvre de Ryabinin, ce qui en clair signifie : on se rendra compte vingt coups plus tard que deux coups, apparemment équivalents, ne le sont pas.

Becker et Akobija sont les terreurs des solutionnistes. Mais en supprimant le fastidieux et l'incompréhensible, il est possible de mettre en exergue de superbes trouvailles. Si vous lisez le compte rendu "chess base", commencez après le 6e coup noir.

Une vieille plaisanterie de votre "maître-bidon" datant de plus de 20 ans, mais inédite pour St-Lazare. Elle provient d'une partie jouée dans un théâtre de Clichy. La variante principale dure 5 coups ; ou plutôt, 4,5 coups.

La partie a 18 ans. Un joueur très célèbre tombe sur un os, ou si vous préférez, un tueur se fait tuer. Mais le nouveau tueur est, dans ses commentaires du moins, trop gentil. Comme la semaine dernière, un cas de cécité : ni l'orateur ni les auditeurs n'ont vu que dans la variante 21...Tg4 (qui ne mérite nullement le "!" octroyé au "post-mortem" par le joueur des Noirs), après 28 Dc3!! Tg5 le simple 29 Fxd7+! (plutôt que Dh8+) est décisif. En effet les trois reprises sont mauvaises, y compris celle qui nous a échappé : 29...Fxd7 30 Dh8+ suivi de Df6+, qui ne gagne pas le matériel prévu mais... mate !

Rendez-vous dans deux semaines, mardi 26, juste après le tournoi de solutions.

Bonne régalade.

AV


2 - les blancs jouent et gagnent
Cours2010011202

8/2P3P1/1pPp4/p7/4P1PP/7R/4r3/5t2
Blancs : Rh3 Pç7g7ç6é4g4h4
Noirs : Ré2 Tf1 Pb6d6a5
+ (7+5)
 
 C'est du grand art, on reste pantois devant une mécanique aussi bien composée

La suite est une position allégée issue d'une partie du Maître (voir ses commentaires plus bas)

3 - les blancs jouent et gagnent
Cours2010011203
8/r4d1t/1p1PCp2/pDp2Pp1/Pc2p3/1P4R1/1P5T/8
Blancs : Rg3 Db5 Th2 Cé6 Pd6f5a4b3b2
Noirs : Ra7 Df7 Th7 Cb4 Pb6f6a5ç5g5é4
+ (9+10)
 
Ce n'est pas une étude, c'est plutôt un moment de détente, mais il mérite le détour.

Pour la dernière étude, le Maître a nettoyé les scories de la version originale où il faut nécessairement faire une introduction inbitable (sans aucune connotation, comme d'hab), et la présente en mode économique, c'est à dire avec le Roi blanc en échec..

4 - les blancs jouent etgagnent
  Cours2010011204
R2D2Fr/6pP/8/8/8/d3P3/8/8
Blancs : Ra8 Dd8 Fg8 Ph7é3
Noirs : Rh8 Da3 Pg7
+ (5+3)

Le choix entre les deux coups est cornélien : quel est le bon ? alors au boulot !

La partie du jour est un combat entre un homme descendant du singe et un autre grimpant en haut d'un temple hindou.
C'est assez sévère comme raclée pour celui qui descend, même s'il montre par moment qu'il en est pourvu (gare au gorille !) !

5 - La partie du jour  
1.é4 ç5 2.Cf3 d6 3.d4 ç×d4 4.C×d4 Cf6 5.Cç3 a6 6.f4 é6 7.Fd3 Cbd7 8.0-0 Db6 9.Fé3 D×b2 10.Cdb5 a×b5 11.C×b5 Ta5 (11. ... Ta3!) 12.Tb1 T×b5 13.T×b2 T×b2 14.Da1 Tb6 15.F×b6 C×b6 16.Dç3 Fé7 17.Tb1 Cfd7 18.D×g7 Ff6 19.Dh6 Ré7 (19. ... Tg8 est meilleur 20. e5 de 21. Txb6 e4 22. Tb4 ed 23. Dxh7 Th8 24 Dxd3) 20.Fb5 (20. g4 est beaucoup plus incisif Tg8 21 g5 Fg7 22 Dh4 h6 (22 ... Ca4 23 e5) 23 Rf1 hg 24 Dxg5+ f6 25 Da5)  Tg8 ? (e5 !)  21.Td1 ! é5 (Tg4 22 e5! de 23 Dh3 Tf4 24 Da3+ Re8 25 Dc5 Fd8 26 a4 e4 27 Tf1 Tg4 28 Dc3)  22.f5 Cç5 23.T×d6  !Fg5 24.D×h7 C×é4 25.T×b6 Td8 26.Fd3 Fé3+ 27.Rf1 F×b6 28.F×é4 Td4 29.ç3 abandon

Vous n'aurez pas droit cette fois-ci à quelques féeries sorties de la poche du Maître, l'ami Guy ayant occupé brillamment (comme il en a le talent) le terrain avec quelques rétros et aidés de sa composition que malheureusement il n'est pas légalement possible d'exposer ici.
 
 Il reste à vous souhaiter une bonne lecture et rendez-vous le dimanche 24 pour les solutionnistes et au mardi qui suit pour les courageux.

Amicalement vôtre.
Le greffier 

le mot du Mestre

Le maître-greffier est en forme, comme Guy, quoique on lui ait "coupé le gaz" : ce n'est que dans son adresse électronique, et mieux vaut le gaz qu'autre chose. Son incursion biologico-architecturale est la bienvenue.

Aucune faute n'a frappé ma vigilance. Je n'irai pas jusqu'à attribuer un "!" à 11...Ta3 : c'est une proposition de la "machine" qui me paraît suspecte, mais digne d'être signalée.

A dans deux semaines

AV

Ajouter un commentaire

 
×