17 mars 2009

Chers amis des cours du mardi,
le Maître Greffier étant absent pour cause d'occupations, il a généreusement délégué la charge au présent impétrant qui fait ce qu'il peut.
Je fais actuellement mon possible pour dépasser le Maître titulaire dans la célérité de l'envoi, faute de pouvoir l'égaler dans le contenu.
L'assistance, bien que de qualité, était réduite ce qui explique peut être que les études de la partie liminaire étaient plus simples que celles de la dernière fois. Nul ne s'en pleignit.

Pour commencer, une bricole dans laquelle le lecteur peut engager un pronostic (après 3 à 4 minutes d'observation) sur le pion à jouer en premier . Ensuite, le lecteur fera comme il se doit, c'est à dire qu'il effectuera les calculs nécessaires et déterminera la bonne réponse.

Cours2009031701
B (3) : Rf5, Pa5, g5. N (2) : Rh5, Fh1. Trait B, gain.
Le Maître, retraité mais pédagogue par essence, a choisi une position permettant au greffier débutant de se faire la patte. Qu'il en soit remercié.

L'étude suivante est à peine plus chargée, le Maître monte lentement la barre (quel génie !), le remplaçant a bon espoir de passer l'épreuve.

Cours2009031702
B (3) : Ra8, Te7, Pg5. N (3) : Rf3, Fg1, Pg4. Trait B, gain.

 

 Le mot du patron


 

2, 3 & 6 : ce sont les aidés pour Daniel. Le mégalo albionesque se vante d'avoir vite résolu le 3e, mais votre serviteur n'a eu, lui non plus, aucune véritable difficulté (alors qu'il avait séché sur celui d'Arnold le 25 janvier). Dans celui du Suédois, une solution me paraît plus difficile que l'autre.

Un 3# du 19e siècle qui me paraît assez difficile, avec de nombreuses fausses pistes (conseil : ne cherchez pas des tableaux de mat préétablis). L'autre 3#, bien que récent, a une facture "classique". Et il est facile. Le 4# présente un "cycle", je n'en dis pas plus.

Deux inverses pour garder la forme. Dans le premier, il y a un "jeu apparent" court : si vous donnez le trait aux Noirs, il y a mat inverse en 3. Et deux PJ, dont un chef-d'oeuvre de Thierry, notre ex-champion du monde des rétros : de la magie pure.

Un petit nettoyage de neurones en deux minutes : dans quel ordre pousser les pions ? Une étude "à l'ancienne" avec une seule idée, mais plaisante, de l'un des rares jeunes Français doués pour la composition. Enfin une petite énigme du concours polonais de résolution déjà évoqué il y a deux semaines.

La partie du jour est un hommage au gagnant de Linarès. Hommage involontaire, car elle avait été programmée il y a un mois, compte tenu de l'obligation à laquelle je m'astreins de présenter environ 50% de "parties ouvertes", comme on dit, c'est-à-dire débutant par 1 e4. Elle fut jouée il y a 7 ans, où il avait -- déjà -- brillé en Hollande, terminant 2e derrière Bareev. Mélange de bonne intuition des auditeurs-acteurs dans la variante 18 Ce3 : on améliore le 24...Tcf8 de Gelfand par 24...Fh3!, pour tomber dans le panneau 25...Dg5+? 26 Cg2! Tcf8 27 Fc1! alors que 25...Tcf8! de suite justifie la conception.

Rendez-vous dans trois semaines, le 7 avril.

Bonne régalade.

AV

PS : message personnel à Jacques : tu as bel et bien résolu le 2e problème, tu n'as pas choisi les fausses pistes 1 Ce4? et 1 Cxg4? qui, sur les défenses 1...Rxd4 et 1...Cxd3 donnent des mats changés (ce qu'on appelle le thème Zagorouiko).


Une étude composée à l'époque par un gamin. Que le lecteur négligent ne s'arrête pas en chemin sur un éventuel Th7, les N sont encore vivants car ils b...ent encore ! (bravo, vous avez trouvé le verbe bouger).
Pour ma part, j'aime beaucoup cette étude car un thème "archi classique" de finale se trouve revisité avec bonheur.

Enfin une étude plus complexe (à transcrire sans erreur comme à chercher).

Cours2009031703
B (6) : Ra8, Th8, Ph7,e6,e3,a2. N (7) : Rb5, Fa4, Cg5, Pa5,b6,e4,h2. Trait B. Nulle.
(Très) belle étude. Trouvable. Mais très difficile pour une étude à résoudre dans un concours en salle, comme ce fut le cas puisqu'elle fut donnée dans un tournoi de solution en salle à Varsovie.
Puisque je suis sensé fournir les minutes de la réunion, voici deux apartés qui furent faits à ce moment :
** On doit louer le sérieux des organisateurs polonais qui, dans ce concours, ont su proposer une étude, certes difficile, mais très claire et correcte alors que la règle ou plus exactement l'usage actuel est de proposer des études démolies, voire incompréhensibles.
** Rappel de l'ami Jacques sur l'expression "Tomber de Charybde en Scylla". Chez les Grecs, Charybde et Scylla symbolisent respectivement les marées et les récifs du détroit de Messine (comme quoi ce n'est pas d'hier qu'on y va pêcher la sardine). Deux dangers menaçaient les marins : un tourbillon et un récif, qui auraient été personnifiés sous les traits des deux monstres. Il est donc question de s'échouer sur les brisants en voulant échapper au tourbillon. Cette précision maritime est dédiée au greffier en titre.

Puis nous passons à la partie du jour.
Grichuk - Gelfand. 2002.
1:e4 e5; 2:Cf3 Cf6; 3:Ce5 d6; 4:Cf3 Ce4; 5:d4 d5; 6:Fd3 Fd6; 7:o-o o-o (Qui a un coup d'avance, les B ou les N ? La réponse dépend du jugement que l'on porte sur le Ce4, est-il une force ou serait-il mieux en f6 ?).
8:c4 c6; 9:Dc2 Ca6;10:a3 (10:Fe4 de; 11:De4 Te8; 12:Dc2 Cb4; 13:Db3 Ff5; 14:Ca3 Te2 et à coup sûr les N ne sont pas plus mal). 10:..f5; 11:Cc3 Cc7; 12:Te1 Rh8; 13:b4 Fd7; 14:Fb2 Ce6; 15:cd cd; 16:Cd5 Tc8; 17:Dd1 C6g5; 18:Ce5 (Ici, Gelfand analyse 18:Ce3 Cf3; 19:Df3 Dh4; 20:g3 Dh6; 21:Dg2 Cf2; 22:Df2 f4; 23:gf Tf4; 24:Dg2 Tcf8; 25:d5! mais l'assistance, qui d'habitude est souvent dissipée car comptant aveuglément sur le maître greffier pour sortir ses griffes dès qu'une combinaison apparait, s'est sentie une obligation de vigilance. Guy a donc proposé l'amélioration 24:..Fh3! au lieu de Tcf8 qui relance complètement la machine au moment où on croyait l'affaire réglée. Les complications qui s'ensuivent sont passionnantes, semblent favorables aux N, mais le maître abordera certainement la question dans son complément électronique.).
18:Ce5 Ch3; 19:gh Dg5; 20:Rf1 (20:Cg4? Cxf2 !) 20:..Fxe5; 21:de Fc6; 22:Fc1 Dh4; 23:Fe4 fe; 24:Fe3 Dh3; 25:Rg1 (25:Re2? Fb5; 26:Rd2 Tf2; 27:Ff3 Dd3#) 25:..Fxd5; 26:Dd5 Dg4; 27:Rf1 Dh3; 28:Rg1 Dg4 nulle (28:...Tc6?; 29:Ff4 !).

A table, le vin de Loire étant meilleur que le côtes du Rhone habituel (de l'avis du greffier remplaçant) je n'ai pas noté les problèmes présentés par Guy, moins prolifique que d'habitude car (très) occupé par ailleurs. Il avait quand même de quoi nous régaler.
Le maître nous a gratifié d'un inverse aidé 3 coups (en hommage à Guy, premier producteur mondial dans la discipline) en Circé Miroir comme on dit chez ces gens là, et en Circé maléfique comme on dit chez nous.

Cours2009031705
B(6): Ra2 Ff6 Pa3,d7,f5,g7
N(5): Rh6 Pb6,g2,h5,h7.
Erich Bartel. HS#3. Circe maléfique.

Enfin, pour ceux qui veulent s'intéresser à une des autres activités de Rémy, ce premier lien vers le Bouvet rames Guyane
http://www.bouvet-ramesguyane.com/index.php?option=com_content&task=view&id=550&Itemid=137
http://www.bouvet-ramesguyane.com/index.php?option=com_wrapper&Itemid=40
et ce lien pour le voir oeuvrer à la préparation du navire
http://www.bouvet-ramesguyane.com/index.php?option=com_uhp2&task=viewpage&Itemid=127&user_id=524

Le compte rendu électronique du Maître vous parviendra ultérieurement.
Bien amicalement,
O, rhésus positif (pour changer).
Le greffier remplaçant.


Maître bidon poilu

 


Malentendu sur la 2e étude : le compositeur a en effet produit de jolies choses quand il était gamin, mais il ne l'est plus vraiment, l'étude est toute récente. Ou s'il l'est, c'est en esprit, et alors je le suis davantage que lui.

Le temps mis par les concurrents sur la 3e étude n'est pas connu, le résultat n'étant pas détaillé sur le site de Murdzia : ils avaient trois études, les concurrents en ont résolu en général une, un seul en a résolu deux, mais on ignore quelles étaient les deux autres études proposées (certainement des inédits gardés secrets jusqu'à publication).

Partie du jour. la principale faute n'est pas de la responsabilité du candidat-maître-greffier, c'est une omission du "maître-bidon" lui-même : il fallait lire dans mon texte "mélange de bonne intuition et d'aveuglement des auditeurs-acteurs".

Variante 10 Fxe4 : lire 14...a5 avec l'idée ...Te2, plutôt que ...Te2 immédiatement, qui se heurte à 15 c5.

Ne pas oublier de savourer les avantages et les inconvénients de 21...Fe6 (au lieu de ...Fc6). Il semble que l'issue paisible soit également la plus probable.

Variante 25 Re2? : lire bien sûr 27 Ff2.

Le maître-greffier en second a fait mieux que passer brillamment son examen d'entrée, il a réussi un quasi sans-faute.

Bonne régalade.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×