championnat d'Europe 2015

Dans la belle ville de Iasi, bien connue des verbicrucistes, le Maître a participé au Championnat d'Europe de solutions 2015.

Pour vous remettre dans les même conditions (ou à peu près) que lui, voici les différentes épreuves relatées avec les moyens du bord.

Si les écrans vous rebutent, voici la version papier : le pdf

Les études ne figurent pas ici, elles n'avaient pas leurs papiers, autrement dit, il faut attendre la publication officielle.

Quant à la compétition elle-même, en voici un compte-rendu circonstancié

 

 

 

 

:11ecsc 1 260x300

St lazare


Extrait du journal de bord du "2e prix vétéran-sic".


-- Le moment de vertige habituel dans l'épreuve des 2-coups. Avec ces 20 minutes qui s'égrènent et la panique de... rendre une feuille blanche ou quasi, comme à Portoroz 2002, où je n'avais résolu qu'un problème sur 3. Heureusement, je flaire le 2e comme le plus facile, ce qui se révèle exact. Dès que le mat encourageant (sur ...Tc4) est vu, j'écris la clé, je vérifie après (les ratures sont admises, nous ne sommes pas chez les fous furieux de Saint-Louis). Je fais ensuite le 3e, encouragé par la "glissade du singe" Dd1. Le premier demande un peu plus de temps, mais on sent que le mat préparé sur ...Cg6 ne sera pas changé, on peut donc donner au RN la case e5 et après, tout va vite. Je me paie même le luxe de rendre ma feuille quelques minutes avant la fin, "à la Kovacevic" !

-- Après la tension de la première épreuve, celle des 3-coups m'apparaît toujours comme une détente. Pensez donc, une heure entière pour 3 problèmes dans ce qui est censé être ma spécialité (ben non, les finales sont venues plus tard ; à 14-15 ans, je me farcissais des problèmes en 3, 4, 5 et 6 coups). Cela dit, il ne faut pas exagérer : parfois sous la plage, les pavés. Cette fois, je les ai résolus tous les trois, le 2e me demandant le plus de temps, alors que c'est sans doute le plus facile. Mais j'ai fait quelques erreurs de variantes, et n'ai pas mentionné toutes celles dudit 2e problème : il faut dire que le barême comptait un 0,5 pour une suite dualistique, ce qui est aberrant, et deux fois 0,5 pour des suites avec le même 2e coup blanc.

-- Les 3 études sont inédites, d'où la décision de les garder secrètes jusqu'à publication dans la feuille de chou pour laquelle elle sont destinées : on applique ainsi la règle stupide "à la Phénix" de demeurer dans son trou à rats, au risque de ne jamais les faire connaître à quiconque. Seule la première est vraiment dure, à mon avis. J'ai perdu carrément 2 points en m'arrêtant trop tôt dans la 2e étude, puis 3,5 points en ne plaçant pas le Roi au bon endroit au 4e coup dans la 3e. Un MVL, même dans la forme catastrophique qu'il tient actuellement, aurait sans doute fait 100%. La seule question est "qu'aurait-il fait la seconde journée ?".

-- L'aidé 2-coups a 4 solutions, il est facile d'en "oublier" une (j'adore ce terme qui taquinait Spassky, l'expression correcte étant "ne pas voir" ou "ne pas penser à" !), celle avec déplacement du RN. L'aidé 3-coups a une solution stratégique et une solution bohémienne, c'est cette dernière qui m'a échappé. La 2e solution de l'aidé 5# était aussi facile que la première, mais c'est loin d'être mon principal regret.

-- Les multicoups étaient la plus dure épreuve à cause du 4#, mais si l'on avait la force de caractère de ne pas y toucher, on pouvait marquer 10 points sur 15. Ce 4-coups sans élégance ni thème particulier aurait pu, à la O'Kelly, être intitulé "passage secret". Trois concurrents sur 65 ont découvert le secret en question, dont le nouveau champion d'Europe G. Evseev. Comme souvent, cette déconvenue crée un état de fébrilité qui interdit de juger les autres problèmes sereinement. Le 5#, stratégique, n'était pas difficile pour qui garde une lucidité élémentaire. Le 7# surtout était facile, surtout pour un vieillard nourri de Johandl, Lepuschütz et autres depuis 55 ans, qui sait mieux que personne qu'il faut donner une Tour pour un tempo ou pour une case. On voit vite l'essai 1 Ce1? Da3! puis on cherche autre chose... J'enrage pour avoir vu assez vite qu'après 1 Cd8 Rxd6 2 Cb7+ le RN doit revenir, et néanmoins, par la suite, ne pas avoir fait le lien en examinant les perspectives de la batterie Fh1 + Cf3, alors qu'en temps normal, l'intérêt d'évacuer d6 m'aurait sauté aux yeux. Murdzia s'en voulait beaucoup d'avoir séché aussi, mais il est... plus excusable que moi ! J'ai tenté de le consoler en lui racontant l'envie de me suicider quand je rendis copie blanche dans l'épreuve des mats aidés à Turku en 1995, envie qui s'effaça dès que j'appris que le champion du monde en titre à cet instant précis, A. Zude, n'avait pas fait mieux ! En tout cas, c'est la première fois de ma vie que je ne marque pas un seul point en "multicoups" !

-- L'inverse 3# est aussi une grande déception ; ayant fini trop tard par comprendre que la clé devait être laide, mais la seule possible pour réaliser une menace lente (tout de même une rareté) en éliminant le coup "fort", je n'avais plus le temps de maîtriser les 4 variantes. Je voulais jouer 1 Cd7?, tout content d'avoir pourvu le coup "fort" 1...dxe2. L'ennui, c'est qu'il n'y a pas de menace, les Noirs jouant le fameux coup fort au 2e coup !

-- Je ne suis pas même le premier "vieux débris", c'est un Finlandais qui a préféré courir vers l'aéroport, et n'est donc pas sur la photo en compagnie du Mathusalem roumain. J'ai reçu tout de même une coupe : généralement leur volume est inversement proportionnel à la valeur de l'exploit qu'elles sont censées honorer.

-- La veille du championnat avait lieu l'open, où j'ai oublié de chercher la 2e solution de l'aidé d'Abdu (donc - 2,5), alors que je l'avais quasiment trouvée en cherchant l'autre. Un vrai oubli, cette fois (voyez ci-dessus la remarque sur Spassky) ! J'ai aussi manqué bêtement une variante du 3# de Gamage, ce qui fait - 2 car il n'y en avait que 3 (c'est leur manière de diviser 5 par 3),

-- Il n'y a aucune relève de solutionnistes français, nous le savions, mais à peine rentré, je constate qu'on se plaint partout qu'il n'y a également aucune relève de joueurs français, ce que je répète depuis des lustres. Et cela en comparant les championnats de jeunes avec ceux des Russes. Ah ! Les gros malins...

-- Iasi est une curieuse ville, un peu schizophrénique, avec des faubourgs sinistres et un centre-ville futuriste somptueux. Pour les fidèles du cours, tous gastronomes, il y a de nombreux bons restaurants, certains remarquables. Le prix de l'addition oscille entre le quart et le cinquième des prix français.


 1ère ronde - mats en 2 coups - 20 mn


 

1


diag 1

white Bg8d8 Kh3 Qg5 Ph7e4 Sh6 Rb6a4 black Pb7d7e6h4a5 Sb3h8 Bc6 Kd6
#2 (9+9)

2


diag.2

white Ba7d7 Kh2 Qa4 Pd6e2 Se7g3 Rd4 black Bh7a3 Kc5 Qh8 Pb6a6e4g7h3b2 Sd1 Rh5c1
#2 (9+13)

3


diag.3

white Bb7a3 Kh1 Qe8 Pb5c2f2 Sa5f1 Rc5d8 black Pa4e4d7h4 Kd4 Bg8g3 Sf8g2 Rh6g4
#2 (11+11)

 2ème ronde - mats en 3 coups - 60 mn


 

4


diag 4

white Ba5 Kd1 Qh2 Pf4e4f2b3 Sg4a4 Rc7e3 black Qd6 Pc6e7e6f3b4 Kd4 Ba8g7
#3 (11+9)

5


diag.5

white Bg2 Kh1 Qf1 Pb4b3f4f2 Sa5g1 Rc6h3 black Sd1b2 Pe7f6f5d2 Re6 Bb5c1 Kd4Pb6a6e4g7h3b2 Sd1 Rh5c1
#3 (11+10)

6


diag.6

white Bd8g6 Kh8 Qc3 Pe7e6a5d4 Sh6 Re5g5 black Bd2e2 Kd6 Qg1 Pb7b6d3e4g3h4 Se8c7 Rf6
#3 (11+13)

3ème ronde - études - 100 mn


Les études n'étant pas encore publiées vous avez droit au mot du Maître pour compenser :

 

"Marine à vapeur (entrevue blitz avec Mihail Marin).

Qui est Mihail Marin ? Un grand-maître roumain auteur de livres, surtout un que j'apprécie particulièrement, "Learn from the legends" dont le thème est original : nous présenter 8 grands joueurs (dont 6 champions du monde), chacun avec une caractéristique ou un matériel spécifique, illustré surtout en finale.

Ses 8 "héros" sont Rubinstein (finales de Tours), Alekhine (D + T de chaque côté), Botvinnik (C contre F), Tal (T contre F + C), Petrossian (sacrifices de qualité), Fischer (F contre C), Karpov (F de couleurs différentes) et Kortchnoï (finales variées). Le livre est "shirovien", c'est-à-dire en style agréable, passionné et sans langue de bois.

En outre, cet auteur possède une particularité rare, spécialement dans notre beau pays qui se croit si supérieur, il s'intéresse aussi aux problèmes, allant jusqu'à participer aux concours de solutions, où il est tout de même moins à l'aise que devant un échiquier traditionnel, face à un adversaire. Je l'en avais complimenté en mai 2009 sur un forum bien connu, devenu par la suite un dépotoir.

Sachant qu'il participait au championnat d'Europe de résolution à Iasi, j'étais donc particulièrement bien disposé envers lui, ayant l'intention de le complimenter sur son livre mais aussi (sinon le marquis ne serait plus lui-même) de lui faire quelques critiques. De détail, bien sûr ! N'ayant plus l'âge des "fan-club", je n'avais pas apporté le livre pour qu'il le dédicaçât, mais presque.

Eh bien, tout cela a tourné court. Je l'ai bien rencontré, mais... dans l'ascenseur. J'étais avec Mariana, il était avec Alina (L'Ami), la photographe des reportages de chess-base. Je lui ai dit, dans mon sabir habituel "You are professor Marine !", heureux de ce que je croyais un premier contact. Mais bizarrement il parut vexé. Il répondit "Grand master Marine !". Je tentai alors de me justifier : "Grand master is nothing special for me, professor is much better", et réussit à glisser un compliment sur son livre. Mais, le 8e étage approchant, je pouvais difficilement argumenter : s'il ne voyait pas la différence entre lui-même et Santo Roman, tant pis. Toujours est-il que la conversation prit fin, et qu'il n'y en eut pas d'autre.

Dommage, j'aurais aimé lui montrer le ZZ au moment de l'abandon dans Rubinstein-Rosselli, et quantité d'autres choses. Tout cela fleure le malentendu, d'autant qu'il était là, non pour un tournoi, mais pour un "solving contest". Et dans ce domaine, il n'est pas "grand-maître", pas même "maître", contrairement à votre bien-aimé maître-bidon...

Bah ! Affaire à suivre."


 4ème ronde - mats aidés - 50 mn


 

10


diag 10

white Pf5c2 Se3 Rh4a6 Kh3 black Qb3 Pe6c5a7 Sd4e5 Be8 Kb4
h#2 4 solutions (6+8)

11


diag.11

white Pe2 Sh7 Bd3 Kg8 black Bc4f8 Kd5 Qb3 Pe3d4e5h5h6 Sb2 Rf4h4
h#3 2 solutions (4+12)

12


diag.12

white Pb3e3f2f5 Sh5 Bg7 Kh6 black Pb6b5b4f3g5e4f7 Ka1 Rg4 Sf6
h#5 2 solutions (7+10)

 5ème ronde - #n (n>3) - 80 mn


 

13


diag 13

white Bc1h5 Ka1 Qb7 Pe3 Sg1 Rf2 black Pb4c4c3c2f5g6g7 Kb3 Ba4 Sb5a8
#4 (7+11)

14


diag.14

white Pf2d5 Kg8 Re8c2 Sg7 Be2b6 black Kd7 Ph5f6f5e4d6c5c4a6 Sh8g3 Rh3a5 Bb5
#5 (8+14)

15


diag.15

white Pg4 Kc8 Bh1g5 Sb7c2 Rd6 black Qa1 Pb6e6d5d4d3b2 Sa6b1 Bf7 Ke5
#7 (7+11)

 6ème ronde - mats inverses - 50 mn


 

16


diag 16

white Bf8g4 Ke7 Qe3 Pa7a6c4d3g6 Sa8 Re8g5 black Ba3f1 Kc8 Qe2 Pf3d2b2c5e6f6g7 Sd8
s#2 (12+14)

17


diag.17

white Be2b4 Kf3 Qd6 Pe7f6g3g2f2b2 Se3e5 Rc6h4 black Bh6b1 Kd4 Qa7 Pb7g7h5g5d5d3 Sg4 Ra3
s#3 (14+12)

18


diag.18

white Bd7b2 Kd3 Qf6 Pa6a5c3 Se8g4 Rc7e4 black Bd2f1 Kd5 Qe1 Pb3e2f3f4e5d6g5 Sb1 Rd1
s#6 (11+13)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×