Championnat du monde 2009

le compte-rendu de Pessoa


Un petit message depuis la plage de Copacabana (eh ouais...) où se déroule le championnat du monde des problèmes d´échecs. Enfin, pas trop loin de la plage...

Rio 3

C´est la première fois en cinquante ans que cette réunion se déroule en dehors de la vieille Europe. Certains on pu être rebutés par la distance (qui rime avec dépense) mais on annonce quand même environ cent problémistes venus d´un peu partout.

Les premières compétitions commencent demain (championnat "Open") et le championnat du monde de solutions se déroule mardi et mercredi. L´équipe de France est la même que l´année dernière en Lettonie (Michel Caillaud, double champion du Monde, Alain Villeneuve qu´on ne présente plus et votre serviteur en remplaçant et envoyé spécial pour France-Echecs). On aura sans doute du mal à rivaliser avec les ogres russes ou polonais mais notre motivation est grande comme on lit dans l´Equipe

Je tâcherai de vous donner des informations au long de la semaine. Pour l´instant, mon objectif est d´apprivoiser le clavier brésilien. Au moins on a les cédilles et les accents !

A bientót pour d´autres infos.

Votre correspondant

Pessõa (qui ne parle pas le portugais malgré son pseudo)


Lundi Hier, séance d'immersion dans la culture brésilienne. Une procession passe devant l'hôtel, sonorisée par un camion qui rappelle celui des manifs de la CGT dans nos contrées. Rio 66 Les télévisions diffusent des matches de football en boucle, une favela de São Paulo est partie en fumée dans un incendie qui a détruit trois cent habitations. On a fait le tour des clichés sur le pays, je crois. A oui, le climat est chaud et humide, aussi.

Le tournoi open de solutions s'est joué ce matin. Je ne parlerai pas de mon résultat, qui évoque celui de l'équipe brésilienne de ballon en Bolivie, en pire. Je pense que j'ai souffert du manque d'altitude. Ou de la différence de climat, enfin de climatisation, avec l'extérieur. Les résultats seront disponibles sur le site officiel, et ici même dès que disponibles.

L'après-midi est consacré à la composition. J'ai jeté un oeil au dernier casse-tête inventé par un japonais (curieusement, il y a plusieurs problémistes japonais bien que les échecs occidentaux ne soient pas pratiqués là-bas. Curieux). Il s'agit des échecs avec des pièces invisibles. Ce sera peut-être l'occasion d'une présentation complète à mon retour de ce genre appétissant.

Et demain matin (c'est-à-dire demain après-midi heure française, je ne sais pas qui a inventé le décalage horaire mais j'aime pas), début du championnat du monde de solutions !


Open solving Pour l'instant, le souvenir que je laisse au Brésil ressemble à celui de Nilmar (pour les performance, par pour le physique...). J'ai été étonné, d'ailleurs, de voir le sale gamin avec ici un statut de star...

Les résultats du tournoi open viennent de tomber. Sans préjuger d'éventuelles réclamations, je vous les livre en avant-première. C'est un beau succès pour les Russes avec un doublé, Evséïev premier devant Selivanov. L'Ukrainien Pogorelov complète un podium au pied duquel Murdzia est chocolat.


L'équipe hexagonale (qui est triangulaire, finalement) fait une performance mitigée, Michel treizième, Alain 31ème et votre correspondant infiltré, 46ème est dans le gruppetto... Les deux-coups étaient piégeurs, les trois-coups techniques, les aidés pas faciles. Une étude nalimovesque a résisté a tous les participants. Notre camarade Charpentier a manqué de philanthropie avec une inverse en huit coups qui n'a été résolu que par deux fortiches. Dur, dur...

Note pour les voyageurs : si vous vous rendez au Brésil, voici un truc qui vous ouvrira bien des portes. « Puxe », c'est un faux-ami, ça veut dire « tirez ». Aïe.


Dansons la carioca... On reçoit épisodiquement des nouvelles du pays, ici à Rio. Curieusement, aucune des vingt-huit chaînes de télé dédiées au football n'a relaté la brillante victoire des Bleus contre les Îles Féroë. En revanche, la presse écrite et même la télévision sont très favorablement impressionnées par l'ascension fulgurante de Jean Sarkozy. Je ne parle pas suffisamment le portugais pour comprendre des expressions telles que 'nepostismo' ou 'republica de bananas' mais ça doit faire référence à l'incomparable rayonnement de la France par-delà les Océans.

 Revenons au sujet. Ce matin, première moitié du championnat du monde des solutions, avec les caméras de TV Globo venues couvrir cet événement majeur, prélude à la coupe du Monde de football et aux jeux Olympiques d'été (non ?) 

 Trois deux coups en vingt minutes en guise d'échauffement, lequel échauffement a suscité les premières élongations. Quelques erreurs y compris pour de forts participants. Les trois-coups, ensuite, étaient peut-être plus faciles. Encore fallait-il trouver toutes les variantes pour ne pas laisser de précieux points en chemin. Enfin, le gros morceau de la matinée était constitué de trois études bien velues. Des favoris ont souffert, les moins favoris encore plus. Il faut s'attendre à voir les premiers écarts dès ce soir...

 
 Les résultats seront affichés ce soir. Les bleus ont laissé quelques plumes dans la bataille, Michel et Alain ayant loupé qui un deux-coup, qui une étude... Le remplaçant-reporter ne s'est pas montré d'une grande utilité jusqu'à présent, hélas.



 
 A la mi-temps L'équipe de France est septième. Les deux deux tauliers de l'équipe sont 12ème ex-aequo en individuel et votre serviteur... ben il est content d'être là.


 En tête, le match entre Russes et Polonais est légèrement à l'avantage des deuxièmes, qui sont donc premiers (NdA vérifier la construction de cette phrase). C'est Murdzia qui vire en tête avec 44 points, mais Wissman et Evséïev sont dans sa roue. Le suspense reste donc entier.


 Ce soir, petit remue-méninges avec le "quick solving" : 30 mats en 2 enchaînés, une minutes de réflexion pour chaque. C'est revigorant, y a pas à dire, et j'en ai même résolu quelques-uns ! 

Rio 83


Mercredi Cher journal,


 Je fais des progrès considérables en portugais. Hier soir, j'ai réussi à commander une bière. Bien sûr, le barman m'a apporté un thé, mais j'ai pu avoir mon demi après avoir renouvelé ma commande en anglais.


 C'en est fini du championnat de solutions. J'ai eu du mal. Je crois bien que je suis tombé dans tous les pièges j'en ai même inventé quelques-uns moi-même. J'ai quand même fait sensation en étant le premier à rendre ma copie pour les mats inverses, mais en réalité je n'avais résolu que deux problèmes, dont un faux.


 Après 4 rondes (sur 6), la France était sixième, on saura bientôt si on a maintenu ce classement flatteur. La victoire devrait se jouer sur l'inverse en huit coups, un monstre que bien peu auront vaincu. Je vous tiens au courant après la sieste. 



 Eh bien Les résultats peuvent encore être modifiés à la marge avec les éventuelles réclamations, mais la cinquième place de la France ne fait pas de doute. Une place de mieux qu'à Jurmala, donc, et partant c'est le meilleur résultat de l'équipe de France depuis, euh, longtemps. Michel (6ème en individuel) et Alain (11ème) ont tenu la boutique. J'étais là le cas échéant, mais le cas n'a pas échu, c'est finalement tant mieux. Une 35ème place pas si catastrophique pour le petit Poucet que je suis.


 Dans les hauteurs du classement, triomphe de la jeune équipe de Pologne, très unie et qui prenait manifestement les choses au sérieux. Murdzia, la locomotive, est champion du Monde en individuel (pour la cinquième fois). Allemagne et Russie complètent le podium. Et la Grande-Bretagne (composée principalement d'Ecossais, peut-on alors parler de perfide Albion ?) est 7ème. Revanche flagrante d'Azincourt.


 



Le Maître conférencier


Rio 0305Rio 0303

 

Commentaires (1)

Alain
  • 1. Alain | 29/07/2017
Des crânes d'oeuf pour le Pain de Sucre, comme dirait J.-P. Mercier.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×