18 novembre 2003

Le mot du Maître

 


Quelques Babson en hommage à Costeff (suite au fantastique hommage à notre ami Afek) flirtant avec le Babson en étude.

Une finale classique souvent citée incorrectement par de prétendus érudits qui ne savent pas lire les ouvrages imprimés et reproduisent les erreurs des "bases" à 3 millions de parties.

La partie du jour illustre qu'un début vaseux n'est rien, pourvu que l'on soit déterminé, que l'on suive son plan et que l'on ne tremble pas devant les complications.Alors, seul un génie tactique peut réfuter...(vivent les débuts pourris qui incitent à la faute...et engendrent des parties aussi passionnantes !)

Je présente un circé martien (jumeaux) à l'agape d'après-cours ; je suis tout fier de les avoir tous deux résolus dans le TGV, sans même utiliser la demi-heure de retard systématique de tous les T(P)V que j'emprunte ; mes "élèves" de Saint-Lazare démolissent en quelques minutes les deux jumeaux.On vit vraiment une époque épatante.

Bonne "régalade" (pour les gourmets parisiens, éviter ladite "régalade" rue jean moulin qui donne de plus en plus dans le registre "restaurants pour amerloques ou bobos pressés qui vont au cinoche" et allez plutôt au "gourmand" rue de l'ouest, bon accueil pour les joueurs d'échecs venant de la part du marquis) [malheureusement disparu depuis]  




PGN Reader

les diagrammes du Maître

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×