14 janvier 2014

grosse affluence pour cette seconde session de l'année avec le retour d'Antoni, superbement accompagné.
Pour commencer, voici l'échauffement avec la résolution des exercices proposés par le Maître la dernière fois.

1 - les blanc jouent et font nulle

Richard BECKER & Iuri AKOBIA
Cours2014011401
R2rf3/8/2P5/2P5/p7/p2F4/8/8
Blancs : Ra8 Fd3 Pç6ç5
Noirs : Rd8 Fé8 Pa4a3
= (4+4)
L'auditoire n'ayant pas eu d'idée dynamique, la position fut dégrossie in situ.
1.Rb8
menace c7. Sur 1.Fc4 Rc7! et les noirs gagnent un temps sur Rxc5 pour jour Rb4
1. ...
F×ç6  2.Fç4 Fé4
Menace Fc2 - b3
3.ç6!
Menace à nouveau c7
3. ... F×ç6 4.Fa2
4. Ra7 Fb5 suivi de Rc7 et les Blancs ne passent pas
4. ... Rd7 5.Ra7 Rç7 6.Ra6 Rd6 7.Rb6 Fd7 8.Ra5 Rç5
8. ... Fe6 9. Rxa4
9.Fg8 (ou 9.Ff7 léger dual) Fç6 10.Fa2
La menace était Fd5 11. Rxa4 a2
10. ... Fb5
Raccourcit la diagonale mais il reste encore un peu de place !
11.Fb3!! Rd4
11. ... Fc4 12. Rxa4 [12. Fa2?? Fb3]
12.Rb4 (xa3)
Du bel ouvrage


Maintenant, la position concoctée par Kasparyan :

2 - les blancs jouent et gagnent
Genrikh M. KASPARYAN
Bulletin du jubilé des 30 ans du championnat d'Echecs d'U.R.S.S. 1962
Cours2014011402
6f1/8/1t3P2/8/8/2D2R1r/7p/7t
Blancs : Rf3 Dç3 Pf6
Noirs : Rh3 Tb6h1 Fg8 Ph2
+ (3+5)

1.f7 Tb3
1. ... Tf6+ ? 2. Re2+
2.D×b3 F×f7 3.Dd3 (petit coup d'oeil sur f1, ça ne peut pas nuire)
3. ... Rh4
la menace était 4. Rf4+ Rg2 5.Df3+ et Rg3

4.Rg2 Tg1+ 5.R×h2 Tg4
sur 5. ... Tg6, le Ff7 finit par choir
6.Dh7+ Fh5 7.Dé7+ Tg5 8.Dé1+ Rg4 9.Dé4‡
Un mat pur, du très bon Kasparyan tout à fait accessible aux solutionnistes.


les exercices pour le prochain cours

3 - exercice 1 - les noirs jouent et font nulle
Cours2014011403
4TR2/t6p/4Pr2/8/6P1/8/8/8
Blancs : Rf8 Té8 Pé6g4
Noirs : Rf6 Ta7 Ph7
= (4+3)

4 - exercice 2 - les blancs jouent et gagnent
Cours2014011404
7r/2p1d1pp/P2f4/4p3/8/4D3/6PP/7R
Blancs : Rh1 Dé3 Pa6g2h2
Noirs : Rh8 Dé7 Fd6 Pç7g7h7é5
+ (5+7)
 

 


Trois aidés un peu plus faciles que la série précédente. Le premier appartient à une époque dinosauresque où il n'y avait ni jumeau, ni 2e solution.
 
Le premier 3# peut être trouvé très vite ou, au contraire, faire s'arracher les cheveux. Dans le 2e, doit-on permettre le grand-roque ? Le 3e a un net défaut, pourtant le thème en vaut la peine... Stratégie dans le 4e. Le 5e a un point commun avec le 6e et dernier, auquel s'applique la remarque du... premier.
 
Deux 4# très différents, à presque 60 ans d'écart. Les 5# le sont aussi, mais ont carrément un siècle de différence. Au sujet du remarquable problème ukrainien, des juges ont critiqué le "manque de variété du 3e coup", évidemment imposé par le thème !! La preuve qu'on peut juger des problèmes d'Echecs avec un QI bien bas...  Le 9# est peut-être, curieusement, le plus simple de la série. Enfin, un bel inverse, mais cette fois, vu sa brièveté, je ne laisse pas traîner la solution. Ce qui ne signifie pas qu'il soit trivial, loin de là.
 
Le nouvel opus de Becker et Akobia est nettement plus simple qu'à leur habitude. Il est étonnant que ce ZZ avec Fou et pions-Tour doublés contre Fou n'ait encore jamais été illustré. Mais oui, il y a encore beaucoup à faire en finale, sans pour autant dériver vers l'imbuvable...
 
Kasparian ne donne pas toujours dans le compliqué. Cette mignonne étude fut présentée dans un concours de solutions récemment en Inde, où se déroula un mini-match caricatural nommé "championnat du monde". Personne ne réclame qu'ils jouent 48 parties comme en 1984, mais tout de même...
 
Le bon moment pour l'échange de Dames (sous forme de sacrifice) : faire semblant de tomber dans un piège. 
 
Une erreur d'analyse d'un maître fide devenu un ponte de la fédé nous rappelle le principe de changement de fonction. Voir dans le même genre, en plus raffiné, l'exercice 703 d'un certain livre.
 
Un grand champion avait pendant toute sa carrière un homme à tout faire, génial analyste. Nous voyons ici qu'il est, en outre, capable de bien jouer. La partie obtint un prix de beauté "immérité" selon un chroniqueur de 1970. Pourtant les Noirs ne pouvaient qu'annuler sur la meilleure défense. La conception semble dépasser à la fois ledit chroniqueur et... les capacités des moteurs d'analyse du XXIe siècle.
 
Rendez-vous si Dieu le veult dans deux semaines, le mardi 28 janvier. Auparavant, bienvenue au concours de résolution du dimanche 26, dans les mêmes locaux.
 
Bonne régalade.



Complément


Complément au cours du 14 janvier.
 
L'exercice tiré de Komarov-Vérat était d'une simplicité inusuelle. Mais il s'agissait de vérifier les connaissances de l'auditoire : c'est surtout en finale de Fous de couleurs différentes que se produit ce "changement de fonction". J'ai mentionné l'exercice 703, mais en voici un exemple pratique, qui me donne l'occasion d'un hommage mérité.
 
La partie Igor Zaïtsev-Ivkov était tirée d'une chronique hebdomadaire de François Molnar, figure emblématique des championnats d'entreprises et, pour cette raison, le joueur le plus connu des membres du cercle de Saint-Lazare, dont je rappelle qu'il était très actif quand j'y suis arrivé en... 1974.
 
Il était connu pour aimer les finales, détester la langue de bois et pratiquer la galanterie. J'ai dû hériter de lui. Ajoutons qu'il était visionnaire : il mentionne que notre partie du jour eut un prix de beauté, et justement la beauté venue de l'est nous fait la grâce d'une visite, précisément ce jour-là !
 
Sans souci de la hiérarchie, il critique cette attribution, car il a cru voir une réfutation (24...Rxf7), qui en définitive n'en est pas une, seulement un sauvetage. Gageons qu'il n'aurait pas critiqué la seconde attribution !
 
Le 15 mars 1986, il eut après 64 coups cette position avec les Blancs contre votre maître-bidon :
 Cours2014011410
Rd3, Fg8, Pg4 / Rd6, Fg5, Pa3 et e3.
 
Le Fou blanc contrôle le pion noir "a", le Roi blanc surveille le pion "e". Très bien. Mais notons que le FN est de la bonne couleur, celle de a1. Donc sans g4, ce serait gagné, le Roi noir parvenant, soit en f2, soit en b2. En outre, ici, l'accès du RN en b2 gagne, obligeant le FB à se sacrifier contre ce pion "a", car leur propre Fou protège le pion e3 tout en s'opposant à l'avancée du Pg4. Les Blancs vont procéder à un changement de fonction, de sorte que le FN sera débordé, ayant à travailler sur deux diagonales.
 
Le père François maîtrise parfaitement cela : 65 Fc4!! (le seul coup : 65 Ff7? Re5! -- menaçant ...Rf4 gagnant g4 ou accédant en f2 -- 66 Re2 Rd4!) Re5 66 Rc3! Rf4 67 Rb3! Fe7 68 Fe2!! (de nouveau le seul coup) et la partie fut nulle : les rôles sont échangés (RB s'occupant du PN"a", FB s'occupant du PN"e"). Si les Noirs gagnent le Fou contre le pion "e", les Blancs pousseront leur dernier pion, qui devra bien être capturé, sinon en g5, au moins en g7, et le Pa3 tombera.
 
Merci pour tout, Monsieur Molnar.

 


l'étude du jour

5 - les Blancs jouent et gagnent
Mirko MILJANIC
Moscou 2013
1° Prix
Cours2014011405
8/8/2Cd1pr1/P5p1/8/5p2/1D6/7R
Blancs : Rh1 Db2 Cç6 Pa5
Noirs : Rg6 Dd6 Pf6g5f3
+ (4+5)
Une étude très intéressante, et animée.
Petit indice pour lancer la réflexion : le Rg6 est loin du pa5

Un petit détour par une nulle manquée issue d'une variante de la partie Komarov - Vérat

6 - Les Noirs jouent et font nulle
Komarov - Vérat
Cours2014011406
8/8/1P4R1/2c1r2P/8/8/8/8
Blancs : Rg6 Pb6h5
Noirs : Ré5 Cç5
= (3+2)
Encore un indice : il s'agit d'un échange de fonction

C'est l'heure de la partie du jour, où un travailleur de l'ombre bat un Grand-Maître dans un style à l'opposé de son employeur.

7 - la partie du jour - Zaïtsev - Ivkov
1.é4 é5 2.Cf3 Cç6 3.Fb5 a6
3. .... Cf6 la fameuse berlinoise popularisée par Kramnik pour annuler contre Kasparov
4.Fa4 Cf6 5.0-0 Fé7 6.Té1 b5 7.Fb3 0-0 8.ç3 d6 9.h3 h6

Cours20140114071
la variante Smyslov. les autres sont 9. ...Ca5, 9. ... Fb7 et 9. ... Cb8
10.d4 Té8 11.Cbd2 Ff8 12.Cf1 Fb7 13.Cg3 Ca5 14.Fç2 Cç4 15.b3 Cb6 16.Tb1!?

Cours20140114072
Une idée originale, typique de la créativité du joueur des Blancs.
le but est de faire voyager la Tour sur la 2ème traverse après Tb2 et Fb1

16. ... ç5 17.Tb2 b4
Un coup de Grand-Maître pensant contrer l'idée bizarre des Blancs
18.d×é5! b×ç3 19.é×f6 ç×b2 20.F×b2

Cours20140114073
le Fb2 est maintenant la meilleure pièce blanche.
20. ... g6
Bien sûr, 20. ... gf serait une horreur pour les Noirs
21.Db1!
à noter le coup 21.Ch4 qui fonctionne également : 21. ... Rh7 22.f4 Dd7 23.Dd3 d5 24.Cxg6! fg 25. e5 Df7 26.f5! g5 27. e6
21. ... Cd7! 22.é5!

Cours20140114074
dans le droit fil du coup précédent
22. ... F×f3 23.F×g6 C×é5! 24.F×f7+! C×f7?
24. ... Rxf7! 25.Dh7+ Re6 26.Te3! Dd7 27.Df5+ Rf7 [27. ... Rd5 28.Txe5+! Rc6 29.Dxf3+ d5 30.Th5] 28.Dh7+ Re6=

25.Dg6+ Rh8 26.Té7!!
Le coup de tonnerre, mais le ciel n'était pas serein !
26. ... Fd5 27.Ch5?!
27.Cf5! Da5 28.Cxh6 De1+ 29.Rh2 Fxh6  30.Dxh6+! Cxh6 31.f7+ Rh7 32.fe=D+ DxD 33.DxD+ Cf7 34.Df6 Tg8 35.Df5+
27. ... Da5 28.Cf4 Dd2 29.C×d5 abandon
Une lutte de haute tenue
Les analyses complètes figurent dans la version électroniques de notre Mestre à tous.

pour les agapes, une PJ de Michel

8 - PJ en échecs sentinelles avec jumeau en sentinelles pion adverse
Michel CAILLAUD
Cours2014011408
tcfdrf1t/ppppp1pp/8/5p2/6Pc/8/PPPPP1PP/TCFDRFC1
Blancs : Ré1 Dd1 Ta1 Fç1f1 Cb1g1 Pg4a2b2ç2d2é2g2h2
Noirs : Ré8 Dd8 Ta8h8 Fç8f8 Cb8h4 Pa7b7ç7d7é7g7h7f5
Partie justificative (15+16)
a)Sentinelles : une pièce qui joue défèque un pion de son camp sur sa case de départ du coup sous réserve qu'il y en reste dans la boîte
b)Sentinelles en pion adverse : pareil que ci-dessus mais la défécation se produit avec un pion adverse

Inutile de dire que les solutions sont totalement différentes.
Un petit indice : il y a 1/2 coup de plus dans la solution du b)


Pour terminer, une composition en Take & Make

9 - Aidé 2 coups 2 solutions en Take & Make
Alberto ARMENI
Cours2014011409
4R3/1p6/4r3/4P3/1c1c4/2P2d2/3p1tf1/8
Blancs : Ré8 Pé5ç3
Noirs : Ré6 Df3 Tf2 Fg2 Cb4d4 Pb7d2
h‡2 2 solutions (3+8)
Take & Make : après une prise (Take), la pièce prenante doit effectuer un coup (Make) avec la marche de la pièce prise, mais sans prendre

Ce problème va plaire aux amateurs de tempi, les Blancs ayant des difficultés à passer leur tour.

Voilà, c'est la fin du compte-rendu textuel.
Rendez-vous le 28 janvier pour la prochaine session.

Bonne lecture à tous
Amicalement vôtre

Le greffier de gouttière (météo oblige)

duvet hivernal

Très bon compte rendu de la part du maître-greffier, visiblement inspiré, comme nous tous, par la superbe beauté venue de l'est, inconsciemment à l'origine de la "grosse affluence".
 
Dans la partie du jour, il est cocasse que votre maître-bidon se soit éreinté à comparer les vertus de 21 Db1 (le coup du texte) et de 21 Ch2, alors qu'il apparaît de plus en plus que 21 Ch4!, proposé par l'assistance justement galvanisée, est le meilleur coup.
 
Je n'ai pas réussi à trouver de faute, sinon microscopique : 32...DxT (au lieu de DxD) dans la variante du 27e coup, ce que le lecteur aurait de toute façon rectifié sans moi.
 
Et j'ajoute une précision : 27...Db8 et 28...Txe7, un peu plus résistants, expliquent pourquoi 27 Cf5! était meilleur.
 
Venez nombreux au concours du dimanche 26, bien qu'il n'y ait pas de concours de composition associé.
 
Bonne régalade.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×