27 octobre 2009

Le rapport du greffier nocturne.


 

Pour ce second cours de l'année, nous avons retrouvé le Maître en pleine possession de ses moyens, de retour du Brésil,

Rio 36

après s'être fait canarder dans un bus et subtilisé son appareil photo par un sprinter de haut niveau, mais avec une belle place individuelle et par équipe.
Pas de nouvelle de Michel qui tenait sans doute à prendre du repos après toutes ces émotions.

Pour commencer, une série de 3 études "brésiliennes" issue des 5 rapportées en souvenir.
Vous pourrez noter que les peudo-diagrammes ont disparu pour ne pas voir le mot "poufiasse" ou "grognasse" traîner dans les rectifications du Maître.
En effet, cela pourrait heurter le globe occulaire de certains lecteurs du compte-rendu (si jamais il y en a !).
Comme de coutume, merci au Maître pour sa version électronique.

Dans la première étude, un très beau sauvetage en pleine tempête

1 - les blancs jouent et font nulle

Cours2009102701
2FCR1c1/8/5r1P/8/7C/8/5pp1/5f2
Blancs : Ré8 Fç8 Cd8h4 Ph6
Noirs : Rf6 Ff1 Cg8 Pf2g2
= (5+5)

Un beau tableau de nulle avec peu de matos, comme on aime (et de la fausse piste en prime, un régal).

La suivante est peut-être plus pragmatique mais recèle un intérêt indéniable.

2 - Les blancs jouent etgagnent

Cours2009102702
 4R1C1/8/2P3F1/1pP5/1fr5/8/6t1/8
Blancs : Ré8 Fg6 Cg8 Pç6ç5
Noirs : Rç4 Tg2 Fb4 Pb5
+ (5+4)
 

 

Les mots du Maître


Un petit panorama de l'open, puis du championnat du monde à Rio de Janeiro. Les 2-coups de Reeves et Rice, les aidés de Jones, Abdu/elling, Penni et Arnold, les inverses de Guy et de Richter sont à publier prochainement et donc ne doivent pas être reproduits. Mais vous pouvez les montrer à vos amis.

J'aime particulièrement le 3# de Genttner. Le 2# de Rice, le 7# de Johandl et le 4# de Legentil sont les plus faciles de la série. Le 3# de Ort est plus facile que les autres... 3# ! Le 5# de Johandl est difficile, du moins si on l'aborde mal, ce qui fut mon cas. L'inverse 2# n'est pas vraiment difficile, mais demande une certaine vigilance. L'étude d'Akobija n'est pas faite pour être résolue. D'ailleurs, elle ne l'a pas été. L'inverse 8 coups de Guy a fait sécher 55 concurrents sur 57. Je donne la solution en supposant que vous ne soyez pas d'humeur héroïque. Je fais de même pour l'autre inverse 8 coups, qui a reçu le même accueil. Mais les deux heureux humains l'ayant résolu sont les deux premiers du championnat du monde. Il y a une justice...

Trois études sur les cinq montrées à Rio méritent d'être présentées au cours saint-lazarien : Sidorov et les deux Slepjan. Je donne aussi la solution des deux autres par curiosité.

Un travail tchèque sur l'asymétrie. Dans la variante principale, on doit attirer la Tour adverse sur sa deuxième rangée, pour gagner un temps décisif dans deux variantes-écho. Philidor, Centurini et Mandler auraient apprécié.

La partie du jour pourrait sembler une remise en cause des principes traditionnels par de jeunes et talentueux iconoclastes. Il n'en est rien, de l'aveu même du gagnant, avec l'accord ultérieur du "grand gourou". Simplement un usage "dynamique" desdits principes ! J'oubliais... le gagnant en question est l'actuel champion du monde, cette partie fut jouée il y a 17 ans.

J'avais fait sa connaissance 6 ans plus tôt dans un tournoi à Londres, d'une étrange façon : voulant contempler ce jeune prodige indien, je me rendis à sa table au début de la ronde. Il n'était pas encore arrivé. J'allai jouer le début de ma partie et revins le voir 20 minutes plus tard : il était déjà parti, ayant écrasé le grand-maître yankee De Firmian à la cadence blitz !

Rendez-vous dans deux semaines, le 10 novembre.

Bonne régalade.

AV


Dans la position ci-dessous, une espèce de magie opère pour l'esthétique finale de la position
 
3 - les blancs jouent et gagnent

Cours2009102703
5F2/D3p3/8/4d3/1f2f2c/5F2/3rPR2/8
Blancs : Rf2 Da7 Ff8f3 Pé2
Noirs : Rd2 Dé5 Fb4é4 Ch4 Pé7
+ (5+6)

Pour le joueur normal, que du bonheur, pour le problémiste chevronné également.

la dernière étude est infiniment moint primesautière, car elle fait appel à des fondamentaux (Philidor, Centurini), le tout mâtiné de Mandler.
Une véritable étude de chevet à déguster lentement pendant les soirées d'hiver

4 - Les blancs jouent et gagnent

Cours2009102704
 4t3/8/3p4/1T6/2RC4/8/8/3r4
Blancs : Rç4 Tb5 Cd4
Noirs : Rd1 Té8 Pd6
+ (3+3)
 
Pour la partie du jour, c'est la simplicité de moyens qui est étonnante.

5 - la partie du jour
1.é4 ç5 2.Cf3 d6 3.d4 ç×d4 4.C×d4 Cf6 5.Cç3 Cç6 6.Fg5 é6 7.Dd2 a6 (ou Fe7 à l'ancienne) 8.0-0-0 h6 9.Fé3 (ou Ff4) C×d4 (ou Fe7) 10.F×d4 b5 11.f3 Da5 12.a3 é5 13.Fé3 Fé6 14.Rb1 Fé7 15.g4 Tb8 (fatigué le joueur des noirs joue moins actif que b4 16. Ca2 d5) 16.Cd5 D×d2 17.C×f6+ g×f6 18.T×d2 h5 19.Tg1 h×g4 20.f×g4 Fç4 ! 21.b3 F×f1 22.T×f1 Th3 (Rd7 23. g5) 23.Té2 (23.Fg1 est meilleur Rd7 24. Td3 Th4 ...) Rd7 24.g5 Ré6 25.g×f6 F×f6 26.Fd2 Fé7 27.Fé1 f6 (le bon mauvais Fou !) 28.Fg3 d5 29.é×d5+ R×d5 30.Tf5 Rç6 (Re6 31. Fxe5)  31.Téf2 Th6 32.Rb2 Rd7 33.Té2 Fd6 34.Tf3 Tç8 (Re6 35. Tc3 Fxa3+ 36. Ra2 Tb6 37. Ff2 Fb4) 35.Fé1 Ré6 36.Td3 Th7 37.Tg3 Fç5 38.Ra2 Td7 39.Tç3 Tçç7 40.h4 Td1 41.Ff2 Fd6 et le stylo du greffier n'a pas réussi à suivre


Les échecs Bicolore sont un genre intéressant où notre Michel national donne sa pleine mesure avec le 6 et le 8
En échecs Bicolores, un Roi ne peut se déplacer sur une case observée par une pièce de son propre camp

Un petit échauffement d'abord

6 - aidé 4,5 coups

Cours2009102706
6F1/8/8/1R6/1P4r1/2t4p/7P/8
Blancs : Rb5 Fg8 Pb4h2
Noirs : Rg4 Tç3 Ph3
h‡4,5 (4+3)
Bicolores

c'est du pur

Un peu plus acrobatique le suivant en aidé-inverse :
Les blancs jouent et les noirs les aident à les mettre dans une position où ils seront obligés de les mater

7 - aidé inverse 4,5 coups
Cours2009102707
fC6/R1f5/4p3/8/8/2Pr1C2/8/8
Blancs : Ra7 Cb8f3 Pç3
Noirs : Rd3 Fa8ç7 Pé6
hs‡4,5 (4+4)
Bicolores

Une certaine agilité est nécessaire

Et enfin, le dernier, de Michel à nouveau.

8 - mat en 2 coups avec Sauterelle et Rose-Sauterelle
Sauterelle : pièce se déplaçant sur les lignes de la Dame mais ayant besoin d'un sautoir derrière lequel elle atterrit
Rose-Sauterelle : rose ayant besoin d'un sautoir pour se déplacer
Rose : Cavalier prolongé ayant un déplacement circulaire (exemple  RSe2 pourrait aller en h5 ou g7 par g3 si elle n'était pas Sauterelle en plus)
  Cours2009102708
7C/T3p2f/4r1s1/2s5/4p1P1/4R3/4M2F/3T4
Blancs : Ré3 Ta7d1 Fh2 Ch8 Pg4 RSé2
Noirs : Ré6 Fh7 Pé7é4 Sg6ç5
‡2 (7+6) C+
Bicolore
g=Rose-Sauterelle
S=Sauterelle

C'est un beau problème de Michel (déjà un problème de Michel, on le cherche, mais si en plus il est beau !)

Bonne lecture et rendez-vous le 10 novembre.

Amicalement vôtre

Le greffier 


 

sans poil disgracieux

Le maître-greffier, débarrassé de ses tentations poissonnières et mythologiques qui le conduisaient à produire des diagrammes (d'ailleurs inutiles) à caractère psychédélique, réalise un compte rendu sans faute, à ma connaissance du moins.

Tout au plus pouvait-on ajouter dans la partie du jour 42 Tg3 e4! (principe de transformation des avantages) 43 Txe4+ Fe5! après quoi tout est clair.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×