15 avril 2008

Le mot de Guy


Rémy, notre valeureux greffier, étant excusé, j’ai l’honneur de rédiger ce modeste compte-rendu.

 

L’assistance fut respectable, avec le noyau dur permanent, composé de Daniel, Pierre, et l’impétrant suppléant. Mais également pour des durées variables Michel, notre double Champion du monde, et aussi Jacques, MI oriental -et normand pour l’occasion-, mon co-auteur préféré, et nouvel invité qui nous a fait le plaisir d’une courte mais dynamique apparition.

 

Tout d’abord une belle étude de Yuri Bazlov qui offre entrée, plat et dessert (les diagrammes sont en bas de page, dans le même ordre)

Cours2008041501

Blancs : Rf3 Tc3 Ff6 Cd7 Pg7

Noirs : Rd5 Dg8 Fg5 Cb7 Pf4

Les Blancs jouent et gagnent.

 

 

 

 

Le mot du patron 


Deux aidés classiques et un jumeau récent dont seule une part est difficile.

Quelques directs pour se préparer à Messigny. Deux petits deux-coups, enfin, pas si petits. Le 3-coups d'Ivanov est spécialement surprenant. Le 5-coups de Shinkman est un classique souvent montré dans une version erronée (avec le RB en h1, il y a un dual majeur). Enfin un long problème stratégique assez facile : imaginez ce que vous feriez sans le pion f4.

Et pour les insomniaques, un génial (comme toujours) Gamnitzer. Cliquez sur "entraînement" : je n'ai pas eu la cruauté de supprimer la solution.

Un curieux ballet avec deux éblouissants coups de la future Dame. Un amusant combat d'un autre Russe pour, suite à une ingénieuse défense, transposer (à peu près) dans Larsen-Miles 1979. Auxquels j'ajoute une étude de Réti extraite d'un article à paraître en hommage à Halberstadt, à propos d'une digression sur les duals "tolérables".

Une merveille de Krikheli où il faut jouer huit (!) coups de la Tour blanche avant de rapprocher son Roi ! Cette étude comprend un écho horizontal-vertical, que l'on retrouve souvent dans les compositions modernes.

La partie du jour met en jeu un esprit extrêmement original, qui fut toujours contesté y compris (surtout ?) dans son propre pays. Mais, comme on le sait, on reconnaît un génie à ce que tous les imbéciles sont ligués contre lui.

La fin de l'étude de Sotchniev m'a rappelé un problème de Knotek où le mat en question est triplé. Au restaurant, j'en ai profité pour évoquer, toujours à propos de D+F contre Roi, la comparaison entre deux problèmes ayant trois tableaux identiques, l'un de Wheeler déjà présenté dans le passé, l'autre paru trois ans plus tôt de Havel, ayant une moins bonne clé mais une variante supplémentaire. Lequel préférez-vous ?

Bonne régalade. Rendez-vous le 13 mai et que Dieu vous garde.

AV


Suivie d’une autre jolie pièce signée Alexei Sochniev, et qui montre un final surprenant.

Cours2008041502

Blancs : Rf7 Fe8 Pg6f5

Noirs : Rg3 Fh8f1 Pb6d5h5

Les Blancs jouent et gagnent

 

Un classique de Iosif Krikheli, pour affuter sa technique avec quelques « échos » en prime:

Cours2008041503

Blancs : Ra8 Th5

Noirs : Rf1 Pc6b4

Les Blancs jouent et gagnent

 

 

 

La partie du jour montre un jeu enflammé, mais précis

 

JH Donner – O Troianescu

Wageningen 1957

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.e3 c5 5.Fd3 0–0 6.Cf3 d5 7.0–0 Cc6 8.a3 cxd4?! (8...Fxc3 9.bxc3 dxc4 10.Fxc4 Dc7 est la variante dite principale) 9.exd4 dxc4 10.Fxc4 Fe7 11.Te1 a6 12.Fa2 b5 13.d5! (13.Fg5 Fb7 tout simplement) 13...exd5 14.Cxd5 Cxd5 15.Dxd5! (15.Fxd5 Fb7 16.Ce5 -16.Ff4 Ff6 17.Te2 Ca5 18.Td2 Fxd5 19.Txd5 Dc8 20.Fe5!- 16...Cxe517.Fxb7 Ta7!=) 15...Fb7 (15...Dxd5? 16.Fxd5 Fb7 17.Fxc6+-; 15...Dd6? 16.Txe7! Dxe7 17.Dxc6+-; 15...Fd7 16.Fg5 h6 -16...Fxg5 17.Cxg5 Fe8 18.Tad1- 17.Tad1) 16.Dh5 g6 17.Dh6 Cd4 (17...Ff6 18.Cg5 Fxg5 19.Fxg5 Dd4 -19...Dd6 20.Te4- 20.Tad1 Dxb2 21.Td7 Tab8 -21...Ce5 22.Ff6 Cf3+ 23.gxf3 Dxf6 24.Txb7- 22.Fd5 Dg7 -22...Fa8 23.Ff4- 23.Dh4 Tbe8 -23...Dc3 24.Fd2- 24.Tf1) 18.Cg5 Fxg5 (18...Ce2+? 19.Rh1) 19.Fxg5 Db6 (19...Cf5 20.Fxd8 Cxh6 21.Fg5 -21.Ff6 Tfe8 22.h3- 21...Cf5 22.Te2 Tae8 23.Td2 Rg7 24.Tad1) 20.Tad1 Tac8?

(meilleur est 20...Cf5) 21.Te7! le début du feu d’artifice 21…Dd6 (21...Cf5 22.Txf7! Txf7 23.Fxf7+ Rxf7 -23...Rh8 24.Dh3 Dc6 25.Fd2- 24.Dxh7+ Rf8 25.Dh8+ -25.Td7 Fd5 26.Fh6+ Re8 27.Txd5- 25...Rf7 26.Td7+ Re6 27.Te7+ Cxe7 28.Df6+ Rd7 29.Dxe7+ Rc6 30.De6+ Rc7 31.Ff4+; 21...Tcd8 22.Txf7! -22.Tde1 Dc6- 22...Ce2+ 23.Rf1 Txd1+ 24.Rxe2 Txf7 25.Fxf7+ Rxf7 26.Dxh7+ Rf8 27.De7+ Rg8 28.Ff6+-; 21...Dc6 22.Txb7 Cf5 -22...Dxb7 23.Txd4- 23.Fd5) 22.Rh1! (22.Fb3! Dc6 a) 22...Fa8 23.Txf7! -23.Dh3 Tc5 24.Txf7! Ce2+ 25.Rf1- 23...Txf7 24.Fxf7+ Rxf7 -24...Rh8 25.Rh1- 25.Dxh7+ Re6 26.Dxg6+; b) 22...Tb8 23.Txf7; 23.Txb7! Cxb3 -23...Dxb7 24.Txd4- 24.Tbd7 Cc5 -24...Tce8 25.Fe7; 24...Tfe8 25.Txf7- 25.T7d6 Db7 26.Ff6 Ce6 27.T6d3+-; 22.Rf1 Fd5 23.Txd4 Fc4+ 24.Txc4) 22...Dc6 (22...Fxg2+ 23.Rxg2 Dc6+ 24.Rg1 Cf5 25.Tc1 Dd6 -25...Da8 26.Txf7; 25...Cxh6 26.Txc6 Txc6 27.Fxh6- 26.Fxf7+ Rh8 27.Txc8 Txc8 28.Dh3 Cxe7 29.Dd7! -29.Fxe7? Tc1+- 29...Tc1+ -29...Tc6 30.Dxd6 Txd6 31.Fxe7- 30.Rg2 Dc6+ 31.Dxc6 Txc6 32.Fxe7 Rg7 33.Fd5 Tc7 34.Fd6 34...Td7 35.Fe5+ Rh6 36.Fe4 Te7 37.f4 g5 -37...Td7 38.Rf3 Td2 39.f5- 38.Rf3+-) 23.Txb7 Cf5 (23...Dxb7 24.Txd4) 24.Fd5!! (24.Txf7? Cxh6 25.Tc7+ Cf7; 24.Fxf7+? Txf7) 24...Dc2 25.Tc1 De2 (25...Dxb2 26.Txf7! -26.Fxf7+? Rh8!- 26...Cxh6 a) 26...Txc1+ 27.Fxc1 Txf7 28.Fxf7+ Rxf7 29.Dxh7+ Dg7 30.Dxg7+ Rxg7 31.g4 Cd6 (31...Ch6 32.h3) 32.Rg2+-; b) 26...Dxc1+ 27.Fxc1 Cxh6 28.Tc7+; 27.Txf8+ Rxf8 28.Txc8+ Rg7 29.Tc7+ Rf8 30.g3! a) 30.Fxh6+ Re8 31.Fe3 HJD 31...b4 -31...Dxa3 32.Ff7+ Rd8 33.Fb6- 32.axb4 Db1+ 33.Tc1 Dxb4; b) 30.h3; 30...De5 a) 30...Dxf2 31.Fe7+ Re8 (31...Rg7 32.Fc5+) 32.Fc6+ Rf7 33.Fc5+; b) 30...Cf5 31.Tc8+ Rg7 32.Tg8#; c) 30...Dxa3 31.Fxh6+ Re8 32.Fg5 avec la menace Ff7+; 31.Fxh6+ Re8 32.Fc6+ Rd8 33.Ta7 Dc5 34.Ta8+ Rc7 35.Txa6 Dxf2 36.Ff4+ Rd8 37.Fxb5 et les blancs gagnent) 26.Fxf7+ 1-0 (si 26.Fxf7+ Rh8 -26...Txf7 27.Txc8+- 27.Ff6+)

 

 

A l’initiative de Pierre, les cheminots des Batignolles sont partis dîner dans la partie orientale de la capitale ; un ancien buffet de gare pour conserver leurs repères. L’atmosphère enjouée par les productions exposées sur l’échiquier n’a pas été tempérée par l’abondance des liquides présents sur la table. Bien au contraire. Le propriétaire des lieux, son équipe, ainsi que son fils échéphile, ancien Champion de France par équipe jeunes, ont participé à la fête, pour la plus grande joie des convives. Un bistrot que je recommande chaudement:

http://www.lefooding.com/restaurant-427-aux_zingots.htm

 

 

Et comme témoins du courage des attablés, voici deux des pièces montrées par le Maître, qui était d’humeur légère:

 

Peter HARRIS

The Problemist Supplement 2008

Cours2008041505

Blancs : Tc5

Noirs : Rh3 Pe2

Pas de Roi blanc

Rois transmutés (un Roi, lorqu’il est en échec, prend la marche de la pièce qui le menace)

Masand (Une pièce, lorsqu’elle donne échec, change la couleur de toutes pièces-sauf les Rois- qu’elle menace ou contrôle)

Mat aidé en 3 coups

2 solutions

 

Charles H Wheeler

Je ne connais malheureusement pas la source exacte qui semble se situer en 1905, mais ce problème a été reproduit dans

« 777 Chess Miniatures in Three, E. Wallis 1908 »

Cours2008041506

Blancs : Rh4 Da7 Fa2

Noirs : Rf6

Mat en 3 coups

 

J’ajoute cet écho caméléon composé avec mon co-auteur préféré:

Jacques Rotenberg & GS

Cours2008041507

Orbit 2007

Blancs : Re1 Ca8

Noirs : Ra4 Dg4 Ta3h3 Ff4 Ch1 Pa5

Mat aidé 4,5 coups

2 solutions

1…Cç7 2.Fg3+ Rd2 3.Ta2+ Rd3 4.Ra3 Rç3 5.a4 Cb5‡

1…Rf1 2.Taf3+ Ré2 3.Fé3 Rd3 4.Ff4+ Rç4 5.Ta3 Cb6‡

 

Prochaines agapes: le 13 mai

http://pagesperso-orange.fr/ascbpsl.echecs/

 

Cordialement.

Guy.

http://anticirce.blogspot.com

Commentaires (1)

Alain
  • 1. Alain | 01/07/2016
Dans l'étude de Sotchniev (2e diagramme), il semble qu'il soit nécessaire d'ajouter un PION NOIR B7 pour éviter la démolition 2 Re7!.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×