16 janvier 2007

l'ami Guy étant au STO en Allemagne, il a raté cette session et accessoirement nous a beaucoup manqué au moment du repas pour
nous faire montre de son talent créateur.

D'autres étaient présents mais pas la population de problémistes de la dernière session.

Vous trouverez la version électronique du Maître en fin de ce mail. Merci à lui.

Pour la mise en bouche (sans aucune connotation, comme d'hab), une petite étude avec quelques belles finesses.

1 - les blancs jouent et gagnent

Cours2007011601

B.: Rc1, Td1, Ff1, pa2, c6, e4 et f4
N.: Rg8, Tb8, Fe6, pa6, c4, c5, f7 et g6

Un bon jeu de jambe est nécessaire.

Pour la suite, une amusette qui vous régalera.

2 - les blancs jouent et gagnent

Cours2007011602

B.: Rc6, Ca1, pe4 et f6
N.: Rd4, Ff1, Ca3, pb4 et g3

Très surprenant.

 

Un aidé 8# pour Daniel épuisé (en réalité il y en a deux autres, mais trop faciles pour que je les inclue dans le compte

rendu).


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la finale Radjabov-Karjakin, prévue avec 90 ans d'avance par ce cher vieux
Nikolaï.


Une étude de Smyslov satisfaisant parfaitement le critère du concours "Dvoretzky-60" sur les "positions naturelles" et, comme
la plupart des études récentes de Smyslov, introuvable par les fritzoïdes.


L'étude de Mitrofanov illustrant la position du "puzzle 5" de chessbase présenté par l'inévitable mégalomane albionesque qui
ose ajouter "source inconnue" alors qu'il sait très bien, en utilisateur constant de la base de Van der Heijden que trois
études d'icelle illustrent ce thème, celle de Mitro étant la meilleure des trois. La rectification a été envoyée à "chess
base", nous verrons si elle sera publiée.


Un classique-détente de Fred, puis une finale de pions pas précisément "technique" du jeune surdoué ukrainien, qui aurait pu
participer au concours précité.


La solution du "devoir de vacances" sur lequel deux "galopins"seulement ont sérieusement réfléchi : tous des cancres !


Curieusement, la partie du jour était le 3e exemple à contenir le couple PBf6/PNf7 enserrant le RNf8. Un "thème de la
soirée"bien involontaire.


Enfin, le seul féerique du repas, un isardam bien sympathique. Boire et chercher, oui, mais l'humour pierrodaniélien prend
aussi du temps à être goûté comme il se doit.


Bonne régalade.


AV


Le gros morceau avec une étude remarquable.

3 - les blancs jouent gagnent

Cours2007011603

B.: Rd7, pd4, d6, e2, f6 et h3
N.: Rf8, pa5, b5, d5, f7, g2 et g6

Du grand art.

Le trou normand (sans aucune connotation encore une fois) avec la position ci-dessous

4 - exercice de tactique

Cours2007011604

B.: Rc1, Dh6, Td1 et g1, Fd4 et e2, pa2, b2, c2, e4, e5, g5 et h2
N.: Rg8, Da5, Ta8 et c8, Fc6 et e7, pa7, b4, d5, d6, f7, g7 et h7

Pour les fous furieux

La partie du jour n'est pas très longue, mais comme c'est du Chirov, ça devrait vous plaire.

5 - la partie du jour

1. d4 d5 2. c4 c6 3. Cc3 Cf6 4. Cf3 e6 5. e3 Cbd7 6. Dc2 Fd6 7. g4 dc (7. ... Cxg4 8. Tg1 Ch6 9. Txg7 Df6 10. Txh7 Txh7 11. Dxh7 Cf8 et c'est plié mais 8. Fd2 tient la route) 8. Fxc4 e5 9. Fd2 cd 10. Cxd4 ce5 12. Fe2 Fxg4 (11. ... Cfxg4 a été joué
dans la partie Guelfand - Dominguez) 12. f4 Cg6 13. Fxg4 Cxg4 14. Cf5 Ch4 (14. ... 0-0 15. Ce4 Fxf4 16. ef Dd5 17. Cfg3 f5 18. h3 suivi de Cg5 et tout est en ordre) 15. Cxg7+ Rf8 16. 0-0-0 Cf2 17. Ce4 Cxd1 18. Txd1 Fe719. f5 Db6 20. f6 ?! (20. Dc3
!) Fb4 21 Fxb4 Dxb4 22. a3 Da5 23. Cc5 h6 24. Cf5 Cg6 25. Cd7+ Rg8 26. Ce7+ Rh7 27. Cxg6 fg 28. Ce5 abandon

Mignon

Un seul dessert/digestif cette fois-ci, il faut se mettre un peu au régime après les fêtes.

6 - pat aidé 5 coups isardam
pat aidé : les noirs jouent et aident les blancs à les pater
isardam : toute mise en contrôle réciproque de 2 pièces adverses de même nature est illégale

Cours2007011606

B.: pb7, c7 et g5 (hé oui ! pas de Roi blanc, quel serait l'intérêt d'en mettre un ?)
N.: Rg8, pa2, d2, e2, f2, g2 et g2

Un fantastique tableau de pat

Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture à tous et vous donner rendez-vous dimanche à l'ISC pour les participants et
le 30 janvier pour le autres.

Amicalement vôtre

cheveux 


 


Etude 1 ; le RN est en f8 et non g8.

Etude 2 ; le FN est en e2 et non f1.

Très peu de chose, en somme.

Bonne lecture
AV

le retour de Guy


Cher Rémy,

La teutonie m'a privé d'un cours, puis d'un dîner féerique, mais je tiens à ne pas faillir totalement.

J'ai donc profité d'une heure d'avion (2 heures aller-retour moins une heure à roupiller), pour fabriquer le "problème du
Marquis" de cette session.

Blancs : Rf1 Th5


Noirs : Pe5 Roi transmuté c6


h‡3,5 (2+2)


2 solutions


Circé parrain

 

 

 


Circé parrain (rien de plus simple...)

 

 

Le coup simple suivant une capture, la pièce qui vient d'être capturée (Roi excepté) effectue, à partir de la case où elle a
été prise, un trajet équipollent à la pièce qui joue. Si la case d'arrivée est occupée ou si le trajet l'amène hors de
l'échiquier, la pièce capturée disparaît.

 

 

Roi transmuté:

 

 

Lorsqu'il se trouve en échec, il ne se déplace que comme la ou les pièces qui le menacent (une vraie savonnette!).

 

 

 

 

 

 


Pour me faire pardonner cette absence, je joins la solution de ce problème léger.

 

 

 


1…Re2 2.Rc5 T×e5+ 3.Rc1(Ce1) Td5 4.Cc2 Td1‡


1…Rg2 2.Rd5 T×e5+ 3.Rd2(e2) Th5 4.Re1 Th1‡

 

 

 


Amicalement.

 

 

Guy.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×