ISC 2011


Attention : l'étude de Minski, quoique apparemment correcte, comporte un embranchement au 3e coup qui laisse un doute sur la "variante principale". L'étude de Kazantsev, quoique apparemment correcte malgré des duals mineurs, comporte aussi un embranchement, cette fois au 1er coup, qui laisse un doute sur la "variante principale". Il vaut mieux le savoir avant de réfléchir sur ces deux études. Vous savez pourquoi ? C'était de nouveau le sélectionneur de 2009.

Commentaires (1)

Alain
  • 1. Alain | 25/01/2017
Précision sur l'étude de Kazantsev de la 2e ronde.

Après l'évident 1 d6, les Noirs ont le choix entre deux coups candidats : 1...Cb5 et 1...Cc4. Il faut avoir résolu entièrement l'étude, c'est-à-dire aller jusqu'au 14e coup, pour savoir que la première défense donne un jeu plus riche que la seconde. Or, dans un concours de solutions, la règle est de choisir des études avec une ligne principale claire et sans ambiguïté. Principe que les sélectionneurs ont décidément du mal à appliquer. Ils s'en sortent comme ils peuvent en décidant de donner 3 points au lieu de 5 aux concurrents qui ont choisi 1...Cc4, ce qui est en effet le moindre mal. Mais cela occasionne des protestations, comme celle de Mladenović, dont pourrait éventuellement dépendre la première place. Or, il y avait un moyen simple de supprimer cette difficulté. Il existe une version de cette étude avec Cavalier noir c7 au lieu de a3. Sans doute l'idée originale de l'auteur, qui se rendit compte plus tard que l'étude pouvait être enrichie. Mais qui convient mieux à ce qui est exigé en tournoi de solutions. Cette version est dans la base de VdH dont tous ceux qui, de nos jours, s'intéressent aux études doivent disposer. Pourquoi ne pas l'avoir choisie ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×