25 octobre 2011

un peu de retard pour ce compte-rendu dû à une surcharge pondérale d'ordre professionnel..
Assistance aérée en cette période de congé avec la présence en tout et pour tout de Daniel et du greffier dans l'auditoire.

Le Maître a souhaité, en première étude, nous présenter une composition mal classée dans un jugement mais qui méritait beaucoup mieux.

1 – les blancs jouent et font nulle

Cours2011102501

8/4p1C1/6p1/2d5/6RD/6P1/5r1P/5c2
Blancs : Rg4 Dh4 Cg7 Pg3h2
Noirs : Rf2 Dç5 Cf1 Pé7g6
= (5+5)

Le Roi blanc est un peu gêné et aussi un peu gênant.
Le premier coup n'est donc pas trop compliqué à trouver.
Mais qu'en est-il de la suite ?

La seconde est une position en équilbre dynamique.

2 – les blancs jouent et font nulle

Cours2011102502

8/2P2P2/1r6/1Cd5/8/8/8/4R3
Blancs : Ré1 Cb5 Pç7f7
Noirs : Rb6 Dç5
= (4+2)
Avec un tour de passe-passe magistral, les blancs arrivent à s'en sortir

Une troisième étude a été présentée par le Maître, mais comme il s'agit d'une de ses
compositions, non encore publiée, vous n'aurez pas droit à cette primeure.
Il fallait être là, après tout !

La partie du jour est un beau combat avec un joueur brillant côté noir

 

Le mot du Maître


Un des rares aidés 2# que j’avais jugé assez intéressant pour être découpé parmi les inédits de 2009 et soumis à la sagacité de Daniel vient... d’avoir le 1er prix pour la période. Je vous le redonne.

Le juge était Ricardo Vieira. J'ai de lui un bon souvenir. En débarquant à Rio en octobre 2009, je le vis attablé avec deux autres virtuoses du coup de poignet en catégorie fioles de bière, Bernd Ellinghoven et Milan Velimirovic'. A la 14e (pour lui) qui correspondait à la 2e bouteille de vin (pour moi), je l'informai que je venais de passer 4 jours à São Paulo. Au lieu de me demander comment j'avais trouvé la ville, comme je ferais s'il me disait avoir passé 4 jours à Lyon ou Marseille avant de débarquer à Paris, il éclata de rire. "Comment pouvez-vous perdre du temps là-bas ?". Au lieu, bien sûr, de passer 4 jours de plus à Rio, centre du monde, que l'on n'a plus envie de quitter, pour le reste de sa vie.

Comment faire en 3 coups ce que l'on semble pouvoir faire en 2 ? C'est le motto de l'aidé 3#. Un petit festival de promotions (seulement 3 sur 4) et deux finesses de "Mister Jones". Le dernier s'intitule "la poursuite impitoyable".

Parmi les directs, un 2# sans rien d'artificiel : le thème Zago est obtenu avec des essais, et non un "jeu apparent" bidon. Deux 3# du grand "Loch" bien différents l'un de l'autre. Un autre très surprenant, sorte d'anti-Novotny. Enfin deux 5#, eux aussi bien différents, un classique et un moderne, mais avec un point commun : chacun ne vaut que par sa ligne de jeu principale ("Hauptvariante").

Un coup de Dame à la hauteur des coups de Tour de Gurgenidzé et de Lewandowski dont il fut question il y a peu. Etude scandaleusement sous-estimée par le juge. Notre analyse de 1...Ce3 et de 4 Ch5?, conférencier et auditeurs aussi bien, manquait singulièrement de précision.

Une démolition cybernétique de forteresse sera publiée dans une prochaine édition, si elle existe (à la grâce de Dieu), d'un opus sur les finales. Trop compliquée, elle peut difficilement être présentée au cours. Nous l'offrons en exclusivité aux récipiendaires, qui disposent, ou sont censés disposer, de tout leur temps. Ne manquez pas la petite étude donnée dans le commentaire du 21e coup, laquelle est "abordable" et fut d'ailleurs appréciée ce soir.

Une modeste création de votre maître-bidon ne peut figurer dans le compte rendu pour cause de publication dans une revue française. Elle le sera plus tard si des correspondants la réclament à cor et à cri, comme je ne doute pas qu'ils feront.

Partie du jour : même les plus érudits ne pouvaient deviner les joueurs : les deux finalistes de la dénommée "coupe du monde". Ce n'est pas hier qu'ils ont commencé d'en découdre, nonobstant la grande amitié qui les unit. Le début est fort calme, mais la frénésie s'ensuit.

Rendez-vous dans un mois le 29 novembre. Que Dieu vous garde.
Bonne régalade.
AV


3 – la partie du jour
1 e4 e5 2 Cf3 Cv6 3 Fb5 a6 4 Fa4 Cf6 5 0-0 Fe7 6 Te1 b5 7 Fb3 d6 8 c3 0-0 9 h3 Cd7
un des nombreux coups à disposition des noirs.
10 d4 Ff6
Strong point !
11 a4 Fb7 12 d5
12 ab ou Ca3
12 … Ce7
12 … Ca5
13 ab ab 14 Ta8 Da8 15 Ca3 Fa6
15 … c6
16 Ch2
16 Cc2 avec la même idée
16 … Cg6
16 … g6 a été joué par Short avec Fg7 à suivre
17 Cg4 Fe7 18 Ce3 Tb8 19 Fd2 Fg5 !?
Nouveauté théorique 19 … Cc5 est le coup normal
20 Fc2Fc8!
20 … Cf6 21 Cg4! Cf4 22 h4 !! Fxh4 23 g3 Ch3+ 24 Rg2 Fc8 25 Cxf6+ Fxf6 26 Th1 Cg5 27 f4
21 Da1 Db7 ?
21 … Cf6 22 Cxb5 Dxa1 23 Txa1 Fxe3 ! 24 Fxe3 Txb5 25 Ta8 Ce7
22 c4! Bc 23 Cxc4 Cf6 24 Ca5?
24 b4! Fd7 25 Ca5 Dc8 26 Dc3 Ch5 27 Cc6 Ta8 28 Cf5 Fxd2 29 Dxd2
24 ...Dxb2 25 Cc6 Fxe3! 26 Fxe3 Dxc2 27 Cxb8 Dxe4 28 Cc6
28 Da8? Ch4! 29 f3 Dg6
28 … Cxd5
28 … Fd7 29 Da8+ Ce8 et d5 va tomber
29 Da8 Df5 30 Ca7 Cge7 31 g4 De6 32 32 Tb1 h6! 33 Tb8 Rh7 34 Cxc8 Cg6! 35 Da2!
Et le stylo du greffier, avec la fatigue et la faim, est tombé.
Vous pourrez consulter la suite sur la version électronique du Maître

Pour la partie restauration, retour à une ancienne adresse plus traditionnelle.

en entrée, les échecs Patrouille
4 – inverse 2 coups Patrouille

Cours2011102504

8/6C1/3PCP2/2DPr3/1p2R3/1pt5/TF4c1/8
Blancs : Ré4 Dç5 Ta2 Fb2 Cg7é6 Pd6f6d5
Noirs : Ré5 Tç3 Cg2 Pb4b3
s‡2 (9+5)
Patrouille : les pièces se meuvent normalement sauf pour prendre où elles doivent être, au départ du coup protégée par une pièce de leur camp.
Inverse : les blancs obligent les noirs à les mater

Comme indication, on peut constater que seuls le Cavalier noir et le pb3 pouvant bouger, il faudra en tenir compte dans la clef.
ça fait donc 5 variantes.

On poursuit avec les pièces neutres
5 – aidé de série 12 coups Circé avec pièces neutres

Cours2011102505

Blancs : Ré1 Tb6
Noirs : Ra1 Pb7a2
Neutres : Ph7é3é2
sh‡12 (2+3+3)
Circé : une pièce prise renaît sur sa case originelle si celle-ci est libre
aidé de série 12 coups : les noirs jouent 12 coups de suite à la suite de quoi les blancs matent en 1 coup.
Pièce neutres : pièce aussi bien blanche que noire.
Une petite indication sur la neutralité : une pièce neutre pourra être prise par les noirs et renaitra comme si elle était blanche tout en conservant sa neutralité.

Et pour terminer un très joli problème malgré la clef qui laisse à désirer
6 – 2 coups avec jumeau

Cours2011102506

3t3d/1f6/5p2/n2pp3/3prC2/4p2F/3pP1TF/3R3N
Blancs : Rd1 Tg2 Fh3h2 Cf4 Pé2 Nh1
Noirs : Ré4 Dh8 Td8 Fb7 Pf6d5é5d4é3d2 Na5
‡2 (7+11)
a)Madrasi : des pièces adverses de même nature qui se contrôlent mutuellement sont paralysées
b)isardam : Il est illégal que des pièces adverses de même nature se contrôlent
nN=Noctambule : Cavalier prolongé (exemple : Nh1 peut aller en g3 f5, e4 ou f2 d3 et b4

Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture et à vous donner rendez-vous le 29 novembre pour la prochaine session.

Amicalement vôtre

Le greffier 


Imberbe


 

Partie du jour : à signaler 19 Cec2, joué par Adams.
 
Je dois préciser que je ne partage pas le "?" donné... par le joueur des Noirs à son propre 21e coup ! Et dans 28...Fd7 29 Da8+ je préfère 29...Fe8! (conseillé par le joueur des Blancs). Pendant le cours, nous avons mal jugé 29...Ce8?! 30 Dd8! Fxc6 31 dxc6 Dxc6? 32 Tc1! Db5 33 Txc7 gagne.
 
Au cas où vous souhaiteriez voir la fin de la partie sans être influencé par les commentaires, voici :
35... e4 36.Ca7 Ce5 37.Te8 Cf3+ 38.Rh1 Dxe8 39.Dxd5 Da4 40.Rg2 Ce5 41.Cb5 c6 42.Cc3 cxd5 43.Cxa4 Cf3 44.Ff4 f5 45.gxf5 Ch4+ 46.Rf1 d4 47.Fxd6 Cxf5 48.Fe5 e3 49.Cc5 exf2 50.Rxf2 g5 51.Rf3 h5 52.Re4 Rg6 53.Ce6 g4 ½–½
 
Au sujet de l'inverse patrouille, je dirai plutôt 4 variantes, car deux coups du CN mènent à la même.
 
Amusez-vous bien.
E-mail communication cannot be guaranteed to be timely secure, error or virus-free.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×