10 décembre 2013

Le mot de Daniel


pour cette session féerique, c'est Daniel qui s'y est collé


Echecs agrandissants(Growing men).


Une pièce ne peut pas jouer un coup plus court que celui qu'elle a joué précédemment (c'est à dire la dernière fois qu'elle a joué).
Les problèmes qui suivent sont des originaux de Paul Bissicks et ne sont là qu'à titre d'initiation.


Paul BISSSICKS

white Qd5 Kc7 black Pb7 Ka8
#1
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

} 1.Qd5*b7? {Qui est un coup de longueur 2,28 ne fait même pas échec au Rh8 situé à 1,4.} 1.Qd5-a5?! {Qui est un coup de longueur 3 fait bien échec au Ra8 ... qui pare celui-ci par
} Ka8-a7!! {raccourcissant la distance et donc se mettant hors de portée.
D'où} 1.Qd5-a2# {car ce coup a une longueur de 4,24 et donc permet d'atteindre au prochain coup des cases à une distance de 5 ou 6.}


 

Vous le savez, le féerique ne se prête pas aux moyens de transmission habituels pour joueurs. Je me contenterai donc de vous fournir une moisson de problèmes... orthodoxes ou hétérodoxes, mais abordables par le joueur lambda.
 
Les 4 aidés de cette séance sont un bon entraînement pour la période de Noël. Quand on comprend l'idée de l'aidé 3#, deux solutions arrivent, mais la 3e ? Le premier aidé 6# a un "jeu apparent" trivial : les Blancs au trait materaient en un coup ; inutile de dire que la solution n'a rien à voir. Et le dernier est, lui aussi, assez ingénieux.
 
Le premier 2#, comme l'aidé 2#, fête le 80e anniversaire d'un jeune homme sympathique et talentueux, quoique d'outre-Manche. Dans le 2# suivant, pouvez-vous me dire à quoi sert le pion f3, puisque la TN n'a, de toute façon, pas le droit de jouer ? Bon, oubliez cette remarque et résolvez le problème : tout deviendra clair. Le dernier 2# ne pourrait être donné en "solving-show", car tous les concurrents donneraient la clé en moins de 3 secondes !
 
Le premier 3# est étonnamment simple, quand on connaît les productions habituelles de cet auteur. Le second réalise une idée... 4 fois. Le 4# du grand Vladimir est trompeur : apparemment, il y a 2 ou 3 façons de mater en 4. Mais non, ce n'est pas ça du tout ! Le 5# m'a paru difficile, mais peut-être avais-je la tête dans le sac. Pour ceux qui connaissent l'auteur pour ses batteries où la pièce démasquante joue un 2e coup, ce n'est pas du tout l'idée.
 
Le long problème qui suit est... le plus facile. N'oubliez tout de même pas la seconde variante. Je termine par un bel inverse ; connaissant l'engouement de la plupart des joueurs pour ce compartiment de l'art, je préfère, une fois de plus, "oublier" d'ôter la solution.
 
Et tout de même un féerique, ou plutôt un poisson d'avril d'il y a plus d'un siècle.
 
Rendez-vous pour le premier cours de l'année 2014 le mardi 7 janvier. Bonne régalade, non seulement en diagrammes et parties, mais aussi en bonne chère, voire bonne chair.
 
Que néanmoins Dieu vous garde.
 
AV

Paul BISSSICKS

white Qe2 Pg3 Kf2 black Kh1
#2
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

On comprends plus vite maintenant que} 1.Qe2-f3+ ? Kh1-h2 2.Qf3-g2 {ne fait même pas échec et que} 1.Qe2-e4 + Kh1-h2 2.Qe4-h7+ {ne fait pas mat à couse de} 2...Kh2-h3! {
Nous noterons également que} 1.Qe2-h5+ Kh1-h2 {serait mat après Dh10 ... sur un damier. (Sauf que sur un damier, la colonne h ne permet pas de mat du couloir).

D'où} 1.Qe2-e5 ! Kh1-h2 2.Qe5-h8 #

Paul BISSSICKS

white Qb1 Pd7d6e6e5h2 Kh1 Bd2 black Ph3 Kd8 Ra1
s#4
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

On comprend bien qu'il va falloir guider la T vers un mat du couloir. Le mode se prête assez bien au téléguidage. } 1.Bd2-a5 + Ra1*a5 { Maintenant, il suffit de se débarrasser de la D, mais comment. L'idée qui vient est} 2.Qb1-b5 Ra5-a1 + 3.Qb5-f1 Ra1-a8 4.Qf1-a1 Ra8*a1# { Ceci est doublement faux : d'une part} 4.Qf1-a1 {est illégal car "trop court" et d'autre part les B disposeraient de} 5.Kh1-g1 ! 2.Qb1-a1 Ra5*e5 3.Qa1-a2! {Et 2 possibilités : } 3...Re5-a5 4.Qa2-d5! Ra5-a1# {ou} 3...Re5-e1 {pas échec} 4.Qa2-e2! Re1-a1#



Paul BISSSICKS

white Pb5 Kc7 Rd5 black Pb6 Ka7 Bh8
s#4
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

On imagine bien qu'on va mater du couloir sur la colonne a.} 1.Rd5-d2 {et} 1.Rd5-d3 {doivent donc être considérés, mais après } 1.Rd5-d2? Bh8-b2! {Les B n'ont pas de coup réellement menaçant, } 2.Rd2-f2 {se heurtant à} Ka7-a8 3.Rf2*b2 Ka8-a7 {et} 4.Rb2-a2 {est illégal ! D'où:
} 1.Rd5-d3 Bh8-c3 2.Rd3-d1! {Menace }threat: 3.Rd1-a1# {
} 2...Bc3-h8 {pour contrôler a1} 3.Rd1-d4!! {et }threat: 4.Rd4-a4 {est imparable et fait bien mat.}


Paul BISSSICKS

white Qf1 Kf3 black Kh2
#2 Jumeaux. (b) Rf3->h4.
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

Problème simple qui permet de vérifier qu'on a bien compris. On vérifiera qu'il n'y a pas de dual !
} a){

} 1.Kf3-e3 Kh2-g3 2.Qf1-f2#{

} b) wKf3-->h4{

} 1.Kh4-g5 Kh2-g3 2.Qf1-g1#

Maintenant, après l'initiation, nous arrivons chez Turnbull (qui a redonné son honneur au prénon).

Par chance, dans sa grande anticipation, le Maître avait choisi les échecs agrandissants, un genre original mais simple, ce qui fait que les œuvres les plus simples de RT y restent accessibles. Cela tombait d'autant mieux que j'étais seul. J'espère que le grand Michel n'a eu qu'un simple empêchement.

Ronald TURNBULL

white Pe5f2 Kh4 Rh6g3 black Qb5 Pd4e6h5 Kh1
#2
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

On pense tout de suite à prendre en h5 (avec quoi ?) puis à pousser le R pour mater avec la T.
} 1.Rh6*h5? Qb5-e8! {(facile).
Donc } 1.Kh4*h5! {Sur quoi les N disposent de 3 variantes pour intercepter la colonne h, ce qui donne lieu à 3 varientes en écho.
} 1...Qb5-e2+{
} 1...Qb5*e5+{
} 1...Qb5-e8+{
} {Comment pourrait-on ne pas aimer ce problème ?}

Ronald TURNBULL

white Se2 Kf5 black Ph3h4g3g5h6 Kh5
#5
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

Evidemment, on ne pouvait pas attendre autre chose de Turnbull : une seule pièce blanche, et c'est la seule à n'avoir aucun intérêt dans le genre choisi, tous les coups de C ayant inévitablement la même longueur ! Question : comment éviter mat en 3 par Cf6 ou Cg7 ? Sachant que la réponse } 1...h3-h2 {suivi de } 2...h4-h3 {n'est pas la bonne. C'est beau le génie au service de l'imagination ! Si les N jouent }1...h3-h2{, c'est que c'est un coup légal. DONC le pion h3 n'a jamais fait de pas de plus de 1 de longueur, DONC il vient en ligne directe de h7 et DONC le pion h4 vient d'une autre colonne, a déjà joué un coup de 1,414 et DONC ne peut jouer }2...h4-h3 { Ceci retire une défense au N, mais en même temps leur en offre une nouvelle : le pat. Après un coup de C, les N répondent }1...g5-g4! {et alors, c'est la preuve que le Pg4 vient de g7, donc que h6 vient de h7, donc que les Pg3,h3 et h4 ont déjà joué des coups (prises) diagonaux et sont donc interdits d'avancer. Mais alors, que faire ? La réponse figure déjà dans ce qui précède : lever le pat, et puisque le C n'a aucun intérêt dans ce genre ....} 1.Se2-d4! g5-g4! 2.Sd4-f3!! g4*f3 {tous les P noirs sont maintenant immobiles !
}3.Kf5-f6! Kh5-g4 {le RN est désormais condamné aux pas diagonaux !
}4.Kf6-g6! h6-h5 5.Kg6-g5# !
Et maintenant qu'on a compris, un peu plus difficile, mais dans un mat en 2.

Ronald TURNBULL

white Pg6f5 Kh4 Rf7 black Pf4c7 Kh6
#2
Echecs agrandissants (Growing Men)
{

Avant de passer aux explications, éclaicissons l'idée : comment mater en 2? Le seul tableau possible est } 1.Kh4-h5# {avec une TB contrôlant g7 et h7. Mais pour le moment, ce coup Rh5 n'est pas légal. Pour qu'il le soit, il faudrait que le dernier coup N soit 1...Rh7-h6.
Et rien ne permet de le prouver car la position du diagramme peut être obtenue avec pour dernier coup de tour le coup Tf4-f7. Et dans cette hypothèse, le dernier coup B peut être g5-g6+ et le dernier coup N Rh7-h6, la T f7 ne faisant pas échec au Rh7.
Si on a compris ce qui précède, la solution devient simple :
} 1.Rf7*c7 { Ici, on n'a pas le droit de conclure au pat, car rien n'interdit strictement le coup f3. Donc les N doivent jouer }f4-f3 {Mais alors, le pion vient directement de f7 et a joué f7-f6-f5-f4 et donc la TB qui était en f7 n'a pu venir au mieux que de f5 (mais pas f4) et elle n'a donc pas pu effectuer un coup de longueur supérieure à 2. Mais alors, le dernier coup N, qui est un coup de R, est forcément Rg7-h6, car en h7 le R aurait été en échec double. Et donc désormais, le RN est condamné aux pas diagonaux.
} 1.Rf7*c7 f4-f3 2.Kh4-h5# {Et voila. }

Et pour le dessert, quelques positions :



Cliquez dans la partie droite de l'échiquier pour avancer, gauche pour reculer ...
ou directement sur le coup

mat en 3 coups avec pièces chinoises

Hans Peter REHM

white VAf2 LEd7 PAe3f3 NAf1 Kg6 Pa4b6c5d6g2 Sh3 Bf4 black VAh7 MAb7 Ke4 Pc6 PAg4 Re1
#3(13+6)
f1: Nao
e3, f3, g4: Pao
f2, h7: Vao
b7: Mao
d7: Leo
pièces chinoises : se déplace normalement, mais pour prendre, ont besoin d'un sautoir
le chemin doit être dégagé entre la case de départ et le sautoir, ainsi qu'entre le sautoir et la case d'arrivée
le Léo a la marche de la Dame, le Pao celle de la Tour et le Vao celle du Fou
Le Mao est un cas particulier, c'est un Cavalier rampant: 1 pas de Tour puis 1 pas de Fou.
La case du pas de Tour doit être libre Le Nao est un Noctambule chinois

inverse 10 coups Circé Martien

René J. MILLOUR

white Bb8c2 Ka5 Qb6 Pb4c4e4f4g2 Sa6b5 Rd4e2 black Qd1 Pd5d6 Kd3 Bh1
s#10 Circé martien(13+5)
Circé Martien : les pièces se déplacent normalement, mais pour prendre, elles repassent virtuellement par leur case orginelle

aidé 4 coups échecs Fonctionnaires avec Sauterelles et Dragon

Stephan DIETRICH

white Kf5 DRd5 Gc5c4 black Kd4 Sf6 Gg5
h#4 Fonctionnaires(4+3)
b)tourner de 90° vers la droite
c5, c4, g5: Sauterelles
d5: Dragon
échecs Fonctionnaires : pour qu'une pièce puisse bouger, et a fortiori prendre, il faut qu'elle soit "observée" par au moins une pièce adverse
Sauterelle : pièce se déplaçant comme une Dame mais ayant besoin d'un sautoir derrière lequel elle atterrit
le chemin doit être dégagé entre la case de départ et le sautoir, et, derrière le sautoir,
la case doit être libre ou occupée par une pièce adverse
Dragon : pièce qui se meut aussi bien comme un Cavalier que comme un pion

inverse de série 37 coups

Unto HEINONEN

white Pa2b2e2f2h2 Ke4 black Ph3g7d6a4 Se3h1 Bg8 Kg1
ss#37(6+8)
Inverse de série : les blancs jouent n coups de suite pour amener une position dans laquelle les noirs sont obligés de les mater en 1 coup

aidé 2 coups AntiCircé Isardam avec Equisauteurs

Manfred RITTIRSCH
dédié à F. PACHL pour ses 60 ans
Die Schalbe, 2011

white Ph5 Kh3 EQh7 Se3c7 black Bg5 Kf6 Qe2 Pd2c3d6e5g4 Sg7h1 Rf8 EQd1
h#2 AntiCircé Isardam(5+12)
2 solutions
h7, d1: Equisauteurs
AntiCircé : la pièce prenante renaît sur sa case originelle si celle-ci est libre sinon le coup est illégal
Isardam : il est illégal de mettre en "observation" mutuelle 2 pièces adverses de même nature
Equisauteur : pièce ne se déplaçant qu'avec un sautoir qui est centre de symétrie entre la case de départ et celle d'arrivée

mat en 3 coups

Sam LOYD
American Chess Magazine, 1898

white Pb5b4f7c7 Ke4 Ba3c8 Sa8 Re5 black Rd8 Kd6 Bd7
#3(9+3)

Merci à Daniel pour son approche pédagogique
prochain cours le 7 janvier
Passez de bonnes fêtes

Amicalement vôtre
Le greffier virtuel

pilosité gauloise


Dd5xb7 : j'aurais plutôt dit "de longueur 2,8".
 
Nao : je n'aime pas trop l'appellation "Mao de la nuit" car le Mao rampe, mais pas le Nao ! Le Mao b7 peut prendre le Pd6 mais non le Pc5.
 
Le Nao est au Noctambule ce que le Léo est à la Dame, le Pao à la Tour et le Vao au Fou : il n'a besoin de sautoir que pour prendre.
 
Dietrich : plus clair que ce 270° sans sens précisé, dire que dans le jumeau, le RB vient en d6 et le RN en e4.
 
Dernier pb (de Rittirsch) : il y a 2 solutions.
 

Joyeux Noël.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×