12 avril 2011

 petit coup de mou du greffier (!) pour ce compte-rendu dû à une surcharge pondérale d'emploi du temps. 

Comme à l'habitude, le noyau dur était là à l'exclusion de tout autre élément complémentaire.
Dommage, car le Maître se surpasse à chaque cours pour nous faire partager ses coups de coeur esthétiques.

Pour commencer une petite étude de mise en bouche dans laquelle, la Tour noire a été oubliée en b3 de façon purement involontaire sur le diagramme.

1 - les blancs jouent et gagnent
Cours2011041201
Blancs : Ré6 Cb2 Pa6ç4ç3
Noirs : Rç5 Tb3 Pç7é7
+                              (5+4)

la suite avec le premier prix du concours dont nous avons vu le fantastique 3ème prix  à la session précédente
 
2 - les blancs jouent et font nulle
Cours2011041202
8/3p1p2/1RP1f2c/4P3/8/4P3/r3P3/8
Blancs : Rb6 Pç6é5é3é2
Noirs : Ra2 Fé6 Ch6 Pd7f7
=                              (5+5)
Assez riche mais moins en beauté que le 3ème prix

 

 

 

Un 3# qualifié en 1963 de "l'un des meilleurs depuis 15 ans" par le... meilleur spécialiste du genre, qui au même moment en avait déjà composé un grand nombre d'exceptionnels. Dans chacune des trois variantes, le deuxième coup blanc menace un mat, paré par n'importe quel coup d'une pièce noire : il suit des mats distincts, selon ce qu'elle choisit de jouer. Je ne connaissais malheureusement pas ce problème il y a un quart de siècle : il est absent de mon article sur Zagorouiko de janvier 1986 dans la "Revue des Echecs".

Un panorama du championnat d'Europe de résolution. Il n'y avait rien de vraiment difficile, puisque aucun problème de Guy n'était présenté. Les trois études n'étaient certes pas très faciles mais, prises isolément, étaient toutes trouvables. C'est surtout l'accumulation de ces trois en un temps insuffisant qui créait le malaise. Il fallait garder l'esprit clair, ce qui ne fut pas le cas de votre maître-bidon... ni d'ailleurs de quelques autres concurrents : seuls quatre sur 75 dépassent les 50% dans cette épreuve. La leçon du dernier championnat du monde n'a pas été comprise par le sélectionneur, d'autant moins qu'il était calamiteusement... le même. Rendez-nous Velimirović !

J'ajoute une étude et deux problèmes de l'open. Et deux autres aidés agréables, un 2# classique et deux amusettes. Je n'ai laissé que la solution des études : les autres solutions peuvent être reçues sur demande.

Deux coups surprenants dans l'étude de Lazard pour obtenir une finale de pions facile.

Notre ami Didukh n'est pas loin de considérer celle-ci comme sa meilleure étude : deux essais thématiques se réalisant en différé selon la défense noire, deux ZZ en écho-caméléon et un hommage à la sentence philidorienne, version O'Kelly. Tout cela au programme d'une seule oeuvre. Mais est-elle supérieure au 3e prix vu à la dernière séance ? C'est une autre question.

Il arrive rarement dans une partie que les coups rêvés soient les bons, que tout coule de source. Le joueur des Blancs la place très haut : une des meilleures de sa carrière, bien qu'il ait battu des adversaires nettement plus prestigieux.

Dziękuję !

Rendez-vous dans presque un mois, le 10 mai. Que Dieu vous garde.


Régalez-vous bien.

AV

 


Une étude où les blancs envoient la sauce pour "joueurs normaux"  

3 - les blancs jouent et gagnent
Cours2011041203
5R2/1rP3P1/7P/8/7c/5f2/2p5/2f5
Blancs : Rf8 Pç7g7h6
Noirs : Rb7 Ff3ç1 Ch4 Pç2
+                              (4+5)
Sans peur et sans reproche.

Les 2 études suivantes ont fait sécher le Maître en Pologne, mais rassurez-vous, il n'y a pas que le Maître qui a séché !

 4 - les blancs jouent et font nulle  
Cours2011041204
8/7t/8/6P1/3r2P1/3p3c/5TR1/8
Blancs : Rg2 Tf2 Pg5g4
Noirs : Rd4 Th7 Ch3 Pd3
 =                              (4+4)
 Le premier coup est clair, mais c'est le second qui demande un peu de notion des principes fondamentaux, notamment sur la "checking distance".

Une autre étude de nulle pour terminer

5 - les blancs jouent et font nulle
Cours2011041205
7R/4F3/2C5/4c1C1/3p4/1Tp5/c2p4/7r
Blancs : Rh8 Tb3 Fé7 Cç6g5
Noirs : Rh1 Cé5a2 Pd4ç3d2
=                              (5+6)
Beau jeu de jambes difficile à assurer quand on est limité dans le temps.

Pour la partie du jour, nous retrouvons notre combattant de l'année.
 
6 – la partie du jour
1 d4 Cf6 2 c4 g6 3 Cc3 Fg7 4 e4 d6 5 h3
Cours20110412061
Un coup intéressant qui donne des résultats encourageants à l’usage pour sortir de la variante principale.
5 … 0-0 6 Fg5
6 f3 r5 7 d5 Ca6 a été joué par GK avec succès
6 … c5 7 d5 a6
7 …. b5 dans le style Benkö a été essayé
7 …. e5 8 Fd3 ed 9 ed (9 cd !) Cbd7 10 f4 Da5 11 Rf2 Ch5 12 Cge2 f6 13 Fh4 Fh6 14 g3 Fg5!
8 a4 e6 9 Fd3 ed 10 cd Te8 11 Cf3 Db6 12 0-0! Db2 13 Tc1 Cbd7 14 Cd2 Db6?
Cours20110412062
14 … Ce5 ! 15 Fe2 Db4 16 Fe3 ! (16 f4 ? Cd3 !) Db6 17 f4 Ced7 18 Fd3 Dc7 19 Df3 Tb8 20 g4 b6 21 Tc2 Fb7 25 Cc4 est plus en harmonie avec les idées de la position
15 Cc4 Dc7 16 f4 Cb6 17 e5 !  
Cours20110412063
17 …. Cxc4 18 Fxc4 de 19 d6 Dd8
19 … Dc6 ? 20 Fxf6 menace fe
20 Cd5 e4 21 Db3 !
Le coup d7 gagne une pièce mais ce n’est pas suffisant avec le déficit en pions
21 … Fe6 22 d7 Fxd7 23 Tcd1 Te6 24 f5  
24 Cxf6+ Txf6 25 Dxb7 Tb6 26 Fxf7+ Rf8 27 Dxd7 Fd4+ 28 Txd4 est plus rapide
24 … gf 25 Txf5  
Cours20110412064
25 … e3 26 Cxf6+ Txf6 27 Tfd5 b5 28 Txd7 De8 29 ab ab 30 Dxb5 e2 31 Fxe2 abandon
Cours20110412065

 

Toujours le nouveau restaurant pour notre après-court.
L'ami Guy étant moins exubérant que d'habitude en terme de composition, le Maître a réussi à en placer 2 cette fois-ci.
Tout d'abord, un quadruplé Heinonenien

7 - aidé 2 coups
Cours2011041207
1R6/1fP1t3/1dp1p3/3r1C2/2pFc2p/2p3f1/1c3p2/8
Blancs : Rb8 Fd4 Cf5 Pç7
Noirs : Rd5 Db6 Té7 Fb7g3 Cé4b2 Pç6é6ç4h4ç3f2
h‡2                         (4+13)
a) orthodoxe
b) madrasi : 2 pièces adverse de même nature qui se controlent sont paralysées
c) Circé : une pièce prise renaît sur sa case originelle
d) AntiCircé : la pièce prenante renaît sur sa case originelle si celle-ci est libre sinon le coup est illégal
Très joli
 
 
8 - aidé 2 coups 2 solutions Take&Make
Cours2011041208
8/ppp5/1r1p4/1p4p1/T1cRF3/4p3/1PC1t3/8
Blancs : Rd4 Ta4 Fé4 Cç2 Pb2
Noirs : Rb6 Té2 Cç4 Pa7b7ç7d6b5g5é3
 h‡2                         (5+10)
Take & Make :  après une prise, la pièse prenante joue un coup de façon concomitante avec la marche de la pièce prise

Ce compte-rendu est maintenant terminé.
Merci au Maître pour sa version électronique et sa vigilance dans la correction.
Bonne lecture à tous.

Amicalement vôtre
Le greffier 

Les rectifications du Maître

Le maître-greffier est bien gentil : ce n'est pas seulement sur les deux dernières études que le maître-bidon a séché, mais sur les trois ! Et aussi sur des 3# qu'il résout habituellement en quelques minutes. Il avait emmené sa femme en Pologne, mais avait oublié son cerveau. Enfin, Varsovie est une belle ville. Cracovie et Łódź (prononcer "woodge") également.

Cela étant, si l'on oublie le FBf2 dans la position 3, tous les destinataires du compte rendu sécheront aussi. Cette solidarité de mauvais aloi serait vaine.

Partie du jour : lire 6 Cf3 e5. "GK" est vraiment "porte-poisse".

Lire ensuite 7...e6 8 Fd3 etc.

Le plus résistant 21...Tf8 mérite d'être signalé.

A propos du "dard" 22 d7!!, j'avais oublié de remarquer que ce genre de coup se joue généralement alors que la TB est déjà en d1. Ici, elle y vient au coup suivant.

Portez-vous bien jusqu'au 10 mai.

AV

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×