16 février 2010

c'était la dernière session de l'hiver, la prochaine se tiendra au printemps.
L'assistance était clairsemée avec néanmoins la présence d'un noyau dur auquel était venu s'adjoindre la charmante Adeline et le sémillant Maître Jacques.


Pour la mise en bouche, le lendemain de la saint-Claude,une étude fabuleuse

1 - les blancs jouent et font nulle

Cours2010021601
8/8/8/F3R3/t2t4/8/2P1r1P1/f6T
Blancs : Ré5 Th1 Fa5 Pç2g2
Noirs : Ré2 Ta4d4 Fa1
= (5+4)
C'est un exemple extrêmement rare de domination d'un Fou sur 2 Tours. Proprement époustouflant
 

Pour se détendre, une petite étude qui est plutôt un problème, avec un très bel effet triplé. Chapeau l'artiste  
2 - les blancs jouent et gagnent

Cours2010021602

5r2/8/8/8/TTp5/4R3/1pp5/ff6
Blancs : Ré3 Ta4b4
Noirs : Rf8 Fa1b1 Pç4b2ç2
+ (3+6)

Un seul aidé, un 2e prix brésilien supérieur au premier : ne vous ai-je pas dit que je contestais presque toujours les jugements ? Un très agréable 3# polonais, suivi d'une belle illustration du "paradoxe Rudenko", en hommage au géant ukrainien. Puis un 5# assez difficile, sauf si l'on flaire la variante principale. Solution sur demande.

Nous terminons enfin notre cycle de multicoups logiques, par deux problèmes allemands et un français. Dans ce dernier problème, nous nous sommes permis de corriger, tant la version publiée dans l'album "FIDE" que celle de la "célèbre revue européenne d'expression française", qui pourtant à cette époque n'était pas encore un succédané de papier-toilette.

Un petit exercice d'analyse rétrograde en hommage à Gabriel Léon-Martin, maître français du multicoups logique. L'énoncé a été légèrement modifié par votre serviteur, on ne demandait que les trois dernières prises.

Evocation de conversation préliminaire avec Adeline : une partie de Moro et deux de Marie.

Marie

Un Fou peut tenir en respect deux Tours. Si pour le même prix, on peut réviser la lutte T contre P, l'instructif épouse harmonieusement l'esthétique. Puis un curieux triple écho de mats des deux Tours. Enfin la revanche de la chèvre de M. Seguin : un pion héroïque face à Tour et deux Cavaliers.

Dans la partie du jour, le feu couve sur l'échiquier. Pas de grandes flammes, mais des braises permanentes. Et l'erreur décisive dans la transition en finale : laquelle choisir avec D+2P / 2T ?

Reposez-vous bien, nous nous retrouvons seulement le mardi 23 mars.

Bonne régalade

AV



Un régalde simplicité esthétique

 Un nouveau chef-d'oeuvre pour terminer la partie étude (le Maître nous gâte !)
3 - Les blancs jouent et font nulle

Cours2010021603
7r/t6P/P1R3T1/6p1/7c/8/6P1/7c
Blancs : Rç6 Tg6 Ph7a6g2
Noirs : Rh8 Ta7 Ch4h1 Pg5
= (5+5)
 Du grand art
 
La partie du jour est un superbe combat sur une des grandes variantes de l'Est-indienne
4 - la partie du jour
1.d4 Cf6 2.ç4 g6 3.Cç3 Fg7 4.é4 d6 5.Fé2 0-0 6.Cf3 é5 7.0-0 Cç6 8.d5 Cé7 9.b4 Ch5 10.Té1 f5 11.Cg5 Cf6 12.Ff3 (12.f3 façon Saemisch est l'autre alternative conséquente) ç6 (empêche radicalement toute embrouille à base de Cd5) 13.Fb2 (13. Fe3 a été joué par Kramnik, Chirov veut jouer différemment) h6 14.Cé6 F×é6 15.d×é6 f×é4 16.C×é4 C×é4 17.T×é4 d5 18.ç×d5 ç×d5 19.T×é5 F×é5 20.F×é5 Db6 21.Fb2 Rh7  (21... Dxb4 22. Tb1 avec une certaine tension sous-jacente ou 21... Dxe6 22. Dd4 Rf7 et ça chauffe un peu. 21... Tad8 est bien) ) 22.Dé2 d4 23.h4 Tf6 24.Té1 D×b4  (24... Te8 est plus dynamique (!25.a3  (25. Td1 Td8 26 h5 Dc5 27 Fe4 Rg8 28 Fxg6 Cxg6 29 hg Txg6 30 De4 et ça domine dur même avec des embrouilles du style d3) Dd6 (25... Db6)  26.h5 Taf8  (26... Td8 27 Fxb7 gh 28 Dd3+ Rg7 et ça tient à peu près la route)  27.Dé4  (27 Dd3 Td8 28 hg Cxg6 29 e7 Te8 30 Fxb7 Txe7 31 Fe4 Td7 32 Fxd4!) Cç6 28.h×g6+ Rg7  (28... Txg6 29 Fh5) 29.Fç1 Dé7! 30.F×h6+ R×h6 31.Dh4+ R×g6 32.F×ç6 b×ç6 33.Té5 D×é6? (33... Txe6 trouvé par Adeline fait nulle) 34.T×é6 T×é6 35.Dg4+ Rf7 36.D×d4 a6 37.g4 Tg8 38.f3 Tf6 et les noirs abandonnèrent une vingtaine de coups plus tard
Des gladiateurs !

La partie restauration, en l'absence de Guy, vit le Maître présenter 2 positions de belle allure.

5 - inverse aidé 4 coups bicolore

Cours2010021605
2R4F/4PP2/8/8/8/r7/2p1p3/8
Blancs : Rç8 Fh8 Pé7f7
Noirs : Ra3 Pç2é2
hs‡4 (4+3)
Bicolore : les pièces sont manipulées par leur propre camp mais peuvent prendre leur propre Roi (exemple : Rd8 est illégal)
inverse aidé : les blancs jouent et les noirs les aident jusqu'à l'anvant-dernier coup après quoi, les blancs les oblignet à les mater en 1 coup

Pour vous aider un peu, il y a 4 pions sur l'échiquier.
 
6 - inverse 5 coups Köko Maximum

Cours2010021606
4r2t/8/4RD2/6p1/8/8/8/8
Blancs : Ré6 Df6
Noirs : Ré8 Th8 Pg5
s‡5 (2+3)
Maximum : les noirs sont tenus de jouer les coups géométriquement les plus longs
Köko : à l'arrivée d'un coup, une pièce doit être au contact d'une autre pièce
inverse : les blancs jouent et obligent les noirs à les mater

Et voilà, le compte-rendu se termine dans sa partie purement textuelle. Je passe le relais au Maître pour la version électronique.
Bonne lecture.

Amicalement vôtre.

Le greffier

rectifications du Maître

24...Te8? est certes dynamique mais échoue sur 25 De5.

Donc un sans faute du maître-tabellion, du reste nullement maître-trublion, comme le fit déféremment remarquer Jacques.

Bon repos

AV

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×