15 novembre 2005

Le mot du Maître


Une fois de plus, la maffia gréviste, qui opère systématiquement les jours de cours, a été battue.

Une rectification d'un déplorable préjugé sur le "Novotny", le plus bel inverse du dernier quart de siècle (opinion toute personnelle, mais notre GMI national n'était pas là pour me contredire).

Une remarque sur la grande quantité de "nègres" utilisés par Averbach dans son travail sur les finales ( Maizelis pour les finales de pions, Kopaiev pour les finales de Tours, Khenkin pour les finales D contre T et pions, Tchékhover pour les finales de Cavaliers, Averbach n'ayant rédigé lui-même que les finales D contre D et les finales de Fous) a suscité la verve de Rémy, qui l'a surnommé "Averblack" !!

La partie du jour est (bien involontairement, puisque sélectionnée il y a bien longtemps) une réfutation éclatante de la prétention récente, parfaitement imbécile, d'un quarteron d'arbitres frustrés, encouragés par des organisateurs incapables, prêts à sacrifier à l'idole "nouveauté", d'exiger des joueurs une imploration de leur seigneurie avant de proposer nulle. En l'occurrence, ils risquent une aventure auprès de laquelle Alès 84 et Epinal 89 ne seront que douceurs.

Le maître greffier était étrangement abstème hier soir. C'est déjà assez inquiétant, mais ce qui l'est plus encore, c'est que son compte rendu ne contient aucune erreur. Heureusement, les allusions à l'un ou l'autre digestif nous rassurent sur son état.

PGN Reader

les diagrammes du Maître

 

Ajouter un commentaire

 
×