21 janvier 2003


Le mot du Maître


On me reproche souvent de ne pas donner à chercher de mats en 2 coups, sous prétexte qu'ils sont trop faciles. Il est vrai que, toute ma vie, je me suis intéressé surtout aux problèmes en 3, 4 coups ou davantage. C'est grâce à Thierry Manouck (vice-champion de France 1980) que j'ai commencé à me pencher dessus, après le défi qu'il nous avait lancé de résoudre n'importe quel 2# en moins de 5 minutes. C'est fou comme cette contrainte rend les choses plus intéressantes !

Gardons tout de même les bonnes habitudes. Le 3# de Blake était dans la Revue des Echecs n°1 : vingt ans déjà... Puis un classique "bohémien". Le 4# nous montre un cas de plus en plus rare où l'humain expérimenté, en résolution, écrase l'ordinateur. Justement, à propos d'expérience, voici un long problème provenant d'un auteur sur lequel j'avais toujours séché. Celui-ci est le premier que je réussis à résoudre.

L'étude du génie russe est certainement plus difficile, mais la solution détaillée est avec vous. C'est une belle démonstration sur le thème Dame contre 2 pions doublés. Puis un joli piège de clouage. La partie, enfin, pourrait être intitulée "sueurs froides" à la Hitchcock ! Notre ami Miguel, habitué des "variantes Carlos" des années 70-80, aura eu la satisfaction d'envoyer une Tour contre le meilleur joueur du monde...

PGN Reader

les diagrammes du Maître

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×