21 janvier 2003


Le mot du Maître


On me reproche souvent de ne pas donner à chercher de mats en 2 coups, sous prétexte qu'ils sont trop faciles. Il est vrai que, toute ma vie, je me suis intéressé surtout aux problèmes en 3, 4 coups ou davantage. C'est grâce à Thierry Manouck (vice-champion de France 1980) que j'ai commencé à me pencher dessus, après le défi qu'il nous avait lancé de résoudre n'importe quel 2# en moins de 5 minutes. C'est fou comme cette contrainte rend les choses plus intéressantes !

Gardons tout de même les bonnes habitudes. Le 3# de Blake était dans la Revue des Echecs n°1 : vingt ans déjà... Puis un classique "bohémien". Le 4# nous montre un cas de plus en plus rare où l'humain expérimenté, en résolution, écrase l'ordinateur. Justement, à propos d'expérience, voici un long problème provenant d'un auteur sur lequel j'avais toujours séché. Celui-ci est le premier que je réussis à résoudre.

L'étude du génie russe est certainement plus difficile, mais la solution détaillée est avec vous. C'est une belle démonstration sur le thème Dame contre 2 pions doublés. Puis un joli piège de clouage. La partie, enfin, pourrait être intitulée "sueurs froides" à la Hitchcock ! Notre ami Miguel, habitué des "variantes Carlos" des années 70-80, aura eu la satisfaction d'envoyer une Tour contre le meilleur joueur du monde...

PGN Reader

les diagrammes du Maître

 

Ajouter un commentaire

 
×