championnat de France 2019

le championnat à domicile


De nouveau, mon homonyme (de prénom) a communiqué avec zèle au monde entier toute information utile sur le championnat de France, qui se déroule traditionnellement à la Pentecôte.

Aucun suspense pour le titre. Il faut espérer que MC ne tombera pas malade, car je ne vois guère qui, sauf GY (guère actif ces derniers temps) & AG (dont les progrès depuis 10 ans ont cependant déçu) pourrait se parer du titre de champion de France. Notre pays, en décadence dans ce domaine comme dans bien d'autres, fut incapable de produire un jeune solutionniste de talent. Ou alors, il se cache bien !


Je me serais disputé avec le sélectionneur au sujet de l'étude. Ni spécialement élégante, ni, dans sa phase introductive, spécialement difficile, elle a un défaut rédhibitoire à mes yeux : supposer que l'on sait administrer le mat en 73 coups annoncé par la machine avec deux Fous contre le Cavalier sans pions. Comme punition, on devrait tenir l'auteur dans un lieu clos jusqu'à ce qu'il... sache nous battre avec ce matériel. Merci au sélectionneur de démontrer aussi éloquemment que les études doivent disparaître des concours de solutions... de problèmes. Et aussi de me rajeunir d'une décennie en me rappelant mes démêlés lors de ma dernière participation de visu au championnat.

Normalement, je n'aime pas trop le mélange des genres et l'introduction de féeriques dans cette épreuve. Mais le premier billard était agréable. Le second, en revanche, ne m'a nullement inspiré. Je fus le premier surpris de résoudre l'inverse 7-coups, quoique la 2e variante probablement hors-délais. Une très belle oeuvre, dont le co-auteur... figurait parmi les concurrents solutionnistes !

Quelques mots des autres problèmes : le premier 2# est facile, il faut juste jouer la pièce... là où elle ne gêne personne : le style Ahues mais ce n'est pas lui. Le second peut facilement demander un quart d'heure si on l'aborde mal. J'ai cru reconnaître Bartolović mais ce n'est pas lui.

Le premier 3# a un diagramme un peu loufoque, de sorte que l'on trouve la clé par défaut. Le reste est facile, d'autant que le pion a3 est un sacré indice. Le second, mon préféré du lot, est un très intéressant bohémien. On flaire vite un joli mat modèle mais les autres se font désirer. L'affaiblissement de ...f4-f3 ne saute pas aux yeux. Le 4# est plus facile : une oeuvre stratégique plaisante de deux champions du monde, seule la 3e variante demande un peu plus de temps.

L'aidé 3# est sympathique, étonnamment facile quand on découvre a posteriori le patronyme de l'auteur ukrainien qui... m'a si souvent torturé ! Mêmes qualificatifs pour l'inverse 2# : l'essai est clairement réfuté. J'ai eu moins de succès avec l'aidé 5# : quoique les deux Cavaliers noirs suggèrent le tableau de mat, d'ailleurs unique avec une simple Tour blanche, il faut une certaine diligence dans l'ouverture des lignes. A moi, Valentin Marin !

En résumé, on ôte l'étude et les pions neutres, et l'on obtient une excellente sélection.


 

 

   

Ajouter un commentaire