9 novembre 2004

le mot du Maître


Un problème en deux coups qui fait sécher l'équipe de solutionnistes d'outre-Manche ne saurait être mauvais, même s'il a un caractère peu commun. Les agapes inusitées de pré-cours n'ont guère laissé de temps pour les études artistiques, au grand dam (une façon de parler) de Jean-Yves, la preuve vivante que je suis un mauvais professeur : ayant suivi les cours de St-Lazare depuis 29,9 ans, il n'aime toujours pas les finales (et il ouvre par 1 e4?!).

Un extrait de partie de poireau comme souvenir, puis la partie du jour (qui ridiculise l'actuel meneur du championnat de Russie, aussi calamiteux - et jaloux - commentateur qu'il est brillant joueur) qui montre un "gambit de l'aile différé" (tout le monde n'est pas Daniel) où les suggestions du ci-devant "grand-maître" (comme dit Dvoretzky), tant au 12e qu'au 17e coup sont mises à mal.

Comme d'habitude, j'apaiserai toute demande de solution (même sans supplication !) par une réponse rapide [...] Une tournure de phrase laisse entendre qu'un dépucelage d'un autre ordre se serait effectué sans mal. Galéjades bordelaises, précisons-le (ou pire, inspirées par la mairie de Paris).  




PGN Reader

les diagrammes du Maître

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×